Si nous souffrons d'un taux élevé de chomage, c'est que,petit à petit, notre pays voit les usines de ses industries et de ses PME/PMI fermer les unes après les autres par manque de competitivité parfois,parce qu'elle ne peuvent faire face à la concurrence de pays à bas coût de main d'oeuvre ou naturellement aussi parce que l'évolution du monde industriel est, pour les pays industrialisés, de se renforcer dans le secteur des services, non délocalisables, au détriment des activités de fabrication ou plus généralement industrielles.

 

ScDesindustrialisation318

Le cabinet Trendeo vient de publier une étude sur l'évolution des sites industriels sur notre territoire durant l'année 2015 qui était en principe une année de reprise.Or qu'a t il constaté? Que nous avons perdu 190 usines et que nous en avons vu 143 s'ouvrir ce qui donne un solde négatif de 44 usines. Une amélioration néanmoins par rapport à l'attrition constatée en 2014, 54 usines, et en 2013, 140 usines.

ScDiminutiondetaille320

Les fermetures ont concerné les produits métalliques divers, la plasturgie ou la production de meubles, les ouvertures le traitement des déchets, la méthanisation ou la chimie.Depuis 2009, la France a vu disparaitre 6pct de sites industriels de plus de 10 salariés. 

Par ailleurs le nombre médian de salariés a également diminué de 30 à 25 salariés pour les sites qui n'ont pas fermé.Globalement, si l'on combine les nombre d'usines fermées et la baisse des effectifs pour les restantes, on arrive à 8900 postes détruits en 2015, en amélioration néanmoins par rapport aux 14 160 détruits en 2014.Ce sont les sites des grandes entreprises qui ont le plus perdu de postes devant les ETI et les PME qui sont restées à l'identique, voire ont augmenté légèrement. 

Géographiquement, les parties favorisées sont celles où se rencontrent les industries en pointe comme l'aéronautique dans tout le sud de la France ou le Nord grace à l'usine Toyota et les parties défavorisées se trouvent dans le Centre et la Bougogne/Franche-Comté. 

Globalement la production manufacturière en France est toujours 15 pct en dessous de son niveau de 2008. ET ce alors que nous sommes dans la situation économique la plus favorable qui puisse être avec ce que l'on a appelé l'alignement des planètes c'est à dire la chute du prix du baril de pétrole, la baisse de l'Euro, et la faiblesse des taux d'emprunt . Alors,cherchez l'erreur?