ScMarine308

  • Vous voyez ci contre le dernier porte conteneur de la CMA CGM que la société française, Numéro 3 mondial de la profession,vient de lancer dans le port américain de Long Beach sur la côte est des Etats Unis.

Il a été baptisé Benjamin Franklin et est le recordman mondial actuel de ce type de bateau avec 400 m de long et une capacité de transport de "boites" de 18 000 conteneurs dit EVP ou équivalent 20 pieds. C'est le plus gros bateau ayant jamais accosté dans un port américain de la côte est des Etats Unis, celle qui fait face, de l'autre coté du Pacifique, à... la Chine!

  • Autre réalisation significative de la CMA CGM, son implantation dans une autre partie du monde, l'Océan Indien, à Port Réunion qui devient ainsi le hub de l'armement français dans cette partie du monde, à l'interconnexion de ses lignes Nord Sud desservant l'Afrique et de celles desservant l'Asie, l'Australie et bien sur l'Europe.

    CMA CGM avait besoin d'une plateforme bien située dans cette région pour y faire des opérations de transbordement de bateau à bateau. Elle y a d'ailleurs racheté une des sociétés de manutention de la place, la SAMR, et discute avec les autres acconiers des accords pour faire face aux pics d'activités.
    Le port de Port Réunion a du s'équiper également pour accompagner la traffic que va lui apporter cette activité nouvelle de transbordement en installant trois portiques pour les conteneurs dit super-over-panamax et les navires qui vont avec.Ce trafic est prévu passer de 20 000 à 100 000 dès 2016 pour atteindre 300 000 dans trois ans

  • L'activité portuaire française va mieux que l'économie de notre pays. Haropa, conjonctions des ports du Havre, de Rouen et de Paris a vu son trafic croitre de 2,4 pct pour l'année 2015 avec 91,4 millions de tonnes traitées.
    Quant à Marseille Fos, longtemps handicapé par ses problèmes sociaux récurrents qui ont empeché la mise en place d'une vision nouvelle des possibilités de développement d'activités portuaires sur le site, c'est reparti avec une hausse de un trafic marchandise de 4,1 pct contre 2,6 pct pour les ports du nord de l'Europe. 82 millions de tonnes ont transité par Marseille soit en vrac liquides ( +5pct) solides (+3 pct) ou conteneurs (+4pct).
    Le trafic passagers a franchi un cap historique, à 2,5 millions de passagers (+2pct), malgré les déboires, récurrents hélas, de la SNCM.

  • On assiste à une montée en charge de l'alternative portuaire sudiste européenne avec 2pct de trafic gagnés sur les ports du nord de l'Europe, aux voies d'accès congestionnées, qui résulte du renforcement de l'offre d'acheminement ferroviaire vers le nord depuis deux ans et de l'amélioration du trafic fluvial. L'objectif 2016 est d'atteindre les 84 millions de tonnes et les 3 millions de passagers!

  • La concurrence bouge également. Le gouvernement chinois a choisi de consolider ses deux compagnies maritimes, Cosco Group et China Shiping Group en une seule Cosco qui disposera d'une flotte de 832 navires (!!) et de 118 000 employés. C'est dire le gigantisme de cette activité.Les deux entités avaient tendance à se faire concurrence ce qui dans une période de ralentissement économique n'est pas idéal.
    Les deux sociétés appartenant à des alliances mondiales dfférentes, il reste à voir comment et avec qui la compagnie résultante va travailler.