• Les cultures d'OGM croissent et se multiplient dans le monde au rythme de 10pct par an de plus. On en est arrivé à 10pct des surfaces globales cultivées dans le monde qui le sont en plantations OGM. Ce sont les Etats Unis qui en sont le premier utilisateur de loin avec 67 millions d'hectares cultivés en OGM. Mais d'autres pays suivent, dont cette année le Brésil qui a accru ses plantations de 4 millions d'hectares soit 19pct de plus que l'année précédente.Quant aux fournisseurs de semences, ce sont sans surprise les groupes américains Monsanto et Pioneer/DuPont.
  • Vous connaissez, la petite bouteille que l'on secoue, Orangina, une boisson spécifiquement française que nous, n'avons malheureusement pas su faire progresser comme elle aurait pu.Crée en 1935 par un pharmacien espagnol puis racheté et exploité par un français d'Algérie qui la fabrique à Boufarik, elle revient en France au moment de l'indépendance de l'Algérie puis se developpe avec succès en France avant d'entrer en 1984 dans le groupe Pernod- Ricard lequel la revendra pour se consacrer aux boissons aloolisées. D'abord à Coca-Cola, mais la vente sera annulée par les autoritrés américaines, puis à Cadbury-Schweppes, ensuite à deux fonds d'investissements avant de passer dans le giron ..du groupe familial japonais Suntory que vous connaissez peut être mieux par son whisky du même nom.Entre temps, Orangina s'était fait connaitre par sa bouteiile ronde tout d'abord, par sa première affiche de Villemot avec un zeste d'orange, puis par son slogan "Secouez moi, Secouez moi" et plus récemment par le slogan anglo saxons Pulpy,Juicy, Zesty.
    Une manière de transformer au fil du temps des handicaps nombreux originels, l'aspect trouble, la nécessité de remuer la bouteille poour l'homogénéiser et une bouteille ronde et granuleuse inhabituelle, en des arguments positifs qui l'ont faite connaitre dans le monde entier. Il s'en est vendu plus d'un milliard de bouteilles tout de même!
    En France elle détient 16.8pct du marché des soft drinks devant Coca-Cola avec ses jus de fruits Minute maid.
    Son propriétaire actuel, Suntory a décidé de lancer Orangina au Japon, un pari difficile dans un pays habitué aux boissons à base de thé et non sucrées.L'origine française de la boisson y sera mise en avant avec un drapeau français sur la bouteille qui sera légèrement modifuée pour entrer dans les distributeurs automatiques locaux.
    L'enjeu est de taille car, au Japon, vous n'avez que six semaines pour trouver le chemin des ventes et du succès avant d'être déréférencé!
    On souhaite Bonne Chance à la petite bouteille ronde  
  • Vous avez assisté à la bataille entre elles des sociétés de bourses "traditionnelles" avec le mariage de Nyse-Euronext et de la Deustche Borse et celui des bourses de matières premières de Toronto et du LME londonien. Une fusion provoquée par les lancements de bourses dite alternatives qui sont venus concurrencer brutalement un secteur plutot endormi qui vivait bien dans son cocon règlementaire protecteur.Le but est de diminuer les couts des services de ces bourses traditionnelles alors que le principal argument de vente des bourses alternatives est justement la réduction des couts qu'ils offrent grace à des services informatiques performants et à des couts de structure nettement inférieurs. Le "low cost" est aussi arrivé dans les services de transaction boursières !!
    Ceci dit, les bourses alternatives, elles aussi, travaillent à diminuer leurs couts ainsi que le montre le projet d'accord entre deux d'entres elles.La bourse alternative américaine, BATSGlobalMarkets, vient en effet d'annoncer un projet d'accord avec la première bourse alternative européenne, Chi-X.
    Chi-X detient un quart des échanges effectués sur les valeurs du Footsie100(le CAC 40 Britannique) et 20pct sur ceux des titres du CAC40. BATS en en gros quatre fois plus gros. Cette fusiosn va se traduire par l'intégration des deux plateformes d'échanges de titres et l'ouverture de nouvelles plateformes d'échanges sur les produits dérivés.