Décidément, la France enregistre des succès très notables en ce moment. Après celui de Jean Nouvel au prix Priztker que je vous ai reporté dans un message du 1er avril, en voiçi un autre qui concerne la firme bien française Pernod Ricard, menée par Patrick Ricard,le fils du fondateur du Pastis Paul Ricard, qui vient de mettre le grappin sur la marque de Vodka de prestige suédoise, la Vodka Absolut.

La mise en vente par le nouveau gouvernement suédois de Vins et Sprit, le producteur et propriétaire de la marque de Vodka très connu Absolut, était attendue comme devant être une compétition féroce entre les "gros" des spiritueux dans le monde, Pernod Ricard le numéro 2 mondial après Diageo, Bacardi, Fortune Brands  et le fonds suédois d'investissement EQT. En fait, il n'y eut pas de bataille car Patrick Ricard, qui considérait cette acquisition comme stratégique, y a mis le prix qu'il fallait, 5.6 milliards d'euros.Canalblog029

Dans la bataille mondiale des spiritueux, Pernod Ricard manquait en effet d'une grande marque de vodka, l'alcool qui monte depuis des années , en particulier vis à vis du numero 1 mondial Diageo qui possède lui la vodka Smirnoff,première marque au monde. Il lui manquait aussi une présence plus importante sur le marché américain qui lui apportera justement la vodka Absolut.

La bourse a réagi plutôt fraichement, non pas à l'achat lui même mais à son prix, en baissant de 6 pct le jour de cette annonce.Je crois personnellement que, même ce prix là, c'était une affaire qu'il fallait faire et que Pernod Ricard a les armes qu'il faut pour la transformer en succès. Car s'il est un sujet que Pernod Ricard maitrise, c'est bien celui de savoir intégrer les entreprises rachetées, un exercice pourtant à haut risque.C'est ainsi que pour en arriver à sa taille actuelle, il a du racheter et intégrer 40pct environ des activités du Canadien Seagram en 2001 puis en 2005 la totalité du numéro 2 mondial de l'époque Allied Domecq. A chaque fois en se désendettant plus rapidement que prévu!!

C'est dire que, s'il existe un savoir faire exceptionnel chez Pernod Ricard, c'est bien celui de savoir intégrer rapidement et en sachant en faire émerger toutes les synergies,les sociétés concurrentes.

Auriez vous pensé, il y a quarante ans, quand le Ricard n'était encore qu'une boisson méridionale d'été, que son propriétaire d'alors se transformerait en géant mondial des spiritueux?  Moi non plus! C'est pour cela que je pense qu'au moment même où il songe à se retirer, il méritait bien un très  grand coup de chapeaux.

Un très Grand Bravo, Monsieur Patrick Ricard...