Vous assistez dans la presse à la bataille mondiale entre les grand groupes miniers, comme CRVD, BHP Billiton, Rio Tinto, Anglo American, Xstrata etc. Des sociétés implantées partout où il y a des mines et quel que soit le minerai car les techniques d'extraction sont semblables. Simplement certaines se sont historiquement développées dans le minerai de Fer, d'autres dans celui d'aluminium, d'autres dans le cuivre, le zinc, la cobalt, le manganèse, le nickel ou encore le charbon à coke.Canalblog001

Or la demande de l'industrie mondiale dans ces minerais ne cesse d'augmenter, impulsé qu'il est par le développement économique mondial.C'est l'Asie du Sud est qui mène la danse du développement avec la Chine dont l'économie croit à un rythme de 10pct l'an suivi par l'Inde qui en est à 6/7pct et par d'autres pays émergents comme le Brésil ou la Russie.

Et comme l'industrie minière avait peu investi depuis des décennies, malgré une disponibilité en gisements suffisamment importante dans le monde pour satisfaire la demande, on assiste à une relative pénurie de métaux dans le monde qui se traduit comme dans l'exemple ci contre par une hausse continue des prix sur le marché mondial.

Autre phénomène, on a assisté en quelques années à une concentration forte dans cette industrie. Nous en sommes aujourd'hui dans l'extraction du minerai de fer à trois grand intervenants, le Brésilien Vale( ex CRVD) qui détient près de 36 pct du marché mondial, Rio Tinto qui en a 24 pct et BHP Billiton qu en détient 16pct. A eux trois ils détiennent donc 76 pct du marché !!!

En face une industrie métallurgique morcelée avec des dizaines de petites aciéries( particulièrement en Chine) et en début de consolidation seulement avec la création d'ArcelorMittal. Dans ces conditions, il n'est pas étonnant que ce soient les producteurs de minerais qui fixent les prix de ventes de manière brutale. Ainsi,il y a deux ans, en 2005, Vale avait unilatéralement augmenté le prix de son minerai de fer de 71.5 pct. Calme plat en 2006/2007 et en 2008 à nouveau une hausse de 65 pct(!!!) lors des discussions pour les contrats d'approvisionnement annuel des sidérurgistes japonais et coréens.Hausse des prix qui servira de mercuriales pour tous les autres contrats d'approvisionnement à discuter.Au total, le prix du minerai de fer a été multiplé par quatre en quatre ans!

Seuls sidérurgistes en relativement bonne posture,ceux qui ont choisi une approche integrée comme ArcelorMittal, largement présent dans l'extraction de minerai de fer et qui controle actuellement 47pct de ses approvisionnements de minerai de fer avec l'objectif de passer à 75pct en 2012.

Avec de telles augmentations, vous,consommateurs finaux, allez en ressentir l'impact en aval avec la hausse de tous les produits manufacturés qui contiennent de l'acier avec en premier lieu les automobiles!

L'inquiétant c'est la concentration extraordinaire de cette industrie avec l'attaque en ce moment de BHP Billiton sur Rio Tinto qui réduirait le nombre de fournisseurs mondiaux à seulement 2. Encore Vale étudie t il activement aussi la prise de controle de Xstrata en rachetant la participation du premier négociant de matières premières au monde, le suisse Glencore.

Nous touchons donc à une des limites de la mondialisation qui est la disparition pure et simple de la concurrence dès lors qu'il n'y a plus que deux ou trois producteurs mondiaux.Pourtant personne chez nos hommes politiques ou nos médias ne semble s'en inquiéter vraiment...

Les seuls qui ont vraiment réagi pour empécher la fusion de BHP Billiton et Rio Tinto, ce sont les Chinois qui ont permis à la société d'Etat Chinoise et groupe minier lui même, Chinalco de prendre, en association avec le producteur d'aluminium américain Alcoa, lui même sous la menace d'une prise de controle de Rio Tinto, 12 pct du capital de Rio Tinto.Bravo a eux d'avoir eu le réalisme d'intervenir dans des problèmes industriels et commerciaux qui n'intéressent pas normalement nos gouvernements.A titre d'exemple, s'intéresser à l'avenir de Gandrange, c'est bien, à celui de la survie de son industrie automobile c'est mieux.

Peut être les Etats Unis, l'Europe, voire même les Nations Unis devraient ils étudier la question et empécher d'une manière ou d'une autre, dans tous les secteurs industriels, qu'il soit possible de n'avoir que deux fournisseurs significatifs mondiaux? Qu'en pensez vous?