Il est important que les français apportent leurs économies à ce qui nous manque le plus, la création de sociétés commerciales et industrielles et celle des sites industriels qui en principe vont avec.Si on a crée un Ministère du Redressement Productif, c'est que nos nouveaux gouvernants pensaient que nous en avions effectivement besoin, même si le Ministre choisi pour ce poste et son comportement ne semblait pas aller dans ce sens de la création nouvelle mais plutôt du maintien de l'existant à l'identique.Espérons qu'il a compris que l'un n'est pas exclusif de l'autre et qu'il faut dépenser autant de son temps à créer du neuf qu'à conserver du vieux!

L'investissement commercial et industriel, c'est des idées, du courage et de la détermination et... de l'argent pour créer la société, la faire fonctionner les premiers mois,investir dans des moyens de production, alimenter la trésorerie jusqu'à ce que la société ait dépassé les premiers seuils critiques de la vie des sociétés.C'est aussi du risque.

Or qu'avons nous fait depuis l'arrivée au pouvoir du nouveau gouvernement pour permettre à nos économies d'aller s'investir dans la création d'entreprise.On a décidé d'égaliser la fiscalité entre les revenus de l'épargne, supposés aller s'investir dans l'industrie, et celle de la consommation! Logiquement si vous voulez favoriser l'investissement plutôt que la consommation, la fiscalité sur l'investissement ne devrait pas dépasser les 19,6 pct de la fiscalité de la consommation.

De plus, l'épargne utile pour l'investissement, ce n'est pas l'épargne courte et liquide comme celle du livret A qui est totalement exonérée d'impôt, c'est de l'épargne longue que l'on risque sur une aventure industrielle et pour laquelle on attend un retour à la mesure du risque que l'on prend avec.Or là aussi si vous voulez investir sur le long terme en prenant le minimum de risque, c'est simple, c'est l'assurance vie qu'il vous faut. Elle est relativement peu taxée, légèrement en dessous de 20 pct soit au même niveau que la fiscalité de la consommation.

Et pour l'investissement en entreprise que fait on? On matraque, à des niveaux trois fois plus elévés, que ce soit sur les dividendes que vous percevrez de votre investissement ou que ce soit sur les plus values sur vos participations ! Etonnant non? Il a même fallu l'épisode des Pigeons pour que le créateur d'entreprise lui même ne soit pas pénalisé de manière dissuasive dans son engagement. Quant à celui qui l'accompagne au début de son aventure, ou le business angel qui arrive plus tard  pour apporter le second souffle à la société, on matraque également. Comment voulez vous que l'on crée des entreprises dans ce pays dans ces conditions!

La France a besoin pour devenir plus compétitive, améliorer ses perpectives de croissance et monter en gamme, de recherche supplémentaire, de marketing et d'investissements dans des chaines de production nouvelles et moderne. Ce n'est pas en envoyant les économies des menages vers la consommation et en rendant dissuasif l'investissement que l'on fera avancer ce pays!