Peut être saviez vous que Bill Gates, créateur de Microsoft, consacre désormais l'essentiel de son temps à gérer avec son épouse la Fondation Bill et Melinda Gates qui consacre ses fonds à des programmes d'aide dans le cadre de la santé et de l'éducation dans les pays en vie de développement.Cette implication dans les pays en voie de développement lui a fait ressentir l'importance de la disponibilité de l'énergie dans ces pays et celle de la maitrise du climat et donc de celle des émissions de CO2. Sa conclusion c'est que "Nous avons besoin de miracle en matière d'énergie" !

En même temps qu'il fondait la Fondation en 2000, il créait également une société baptisé TerraPower qui travaillait sur un projet de réacteur nucléaire nouveau, dit à Onde de Combustion ou Travelling-wave reactor,TWR. Ce concept n'est pas nouveau, il avait été inventé dans les années 60 puis réactivé dans les années 90. Néanmoins, lors de la discussion sur les pistes des réacteurs nucléaires de quatrième génération par son organisme de sélection, le Forum Génération IV, ce type de réacteur avait été écarté de la sélection finale.

Il offre pourtant un avantage essentiel, celui de pouvoir utiliser de l'Uranium 238, l'uranium naturel, qui est 100 fois plus disponible à la surface de la planète que l'isotope 235, l'Uranium radioactif utilisé dans tous les réacteurs de la planète. Autre intéret, il est prévu être développé pour une gamme de puissance faible entre 10 et 100 MW, bien adapté aux zones à faible demande de puissance. Rien à voir donc avec nos EPR modernes ou équivalents qui tournent autour de 1000 à 18000MW.

La nouvelle, surprenante, est que le japonais Toshiba qui est devenu depuis 2006 l'actionnaire majoritaire de l'américain Westinghouse vient d'annoncer qu'il soutenait les travaux de TerraPower et avait signé un accord avec Bill Gates pour étudier la faisabilité d'un mini réacteur de ce type.

Toshiba travaille de son coté sur un réacteur appellé 4S pour Super-Safe, Small and Simple,avec un peu le même objectif, un réacteur pour les petites communautés, sans rechargement et d'une durée de vie de 30 ans. Bref une cible similaire à celle de Bill Gates.

Les deux partenaires vont il pour autant réussir à marier leurs deux objectifs, rien n'est moins sur et Toshiba est prudent surn la, pôssibilité de marier sa propre technologie, le réacteur PWR à eau pressurisée avec celle à onde de combustion TWR.

A suivre donc. Néanmoins la notoriété des partenaires et leurs réalisation passées plaide pour que l'on suive de près leurs travaux  en commun.