Derrière le débat sur les méfaits de la colonisation et le refus d'en reconnaitre qulques bienfaits éventuels se profilaient des histoire de gros sous. C'est d'ailleurs ce que Dieudonné avait laissé entendre.

Nous passons maintenant à la demande officielle pure et simple avec pas moins que le Colonel Kadhafi qui exige des compensations pour l'occupation coloniale de la Lybie par l'Italie.

La Lybie a effectivement été occupé sous le nom de Tripolitaine par l'Italie entre les années 1911 et 1943, date à laquelle elle s'est retiré de Lybie pour cause d'avancée des armées alliées.Or le 17 fevrier dernier, le Consulat d'Italie à Benghazi a été envahi par la foule puis brulé ainsi qu'une église et un monastère.Heureusement le consul d'Italie était en Italie avec sa famille. La pôlice a ouvert le feu et fait onze ou quatorze morts, les chiffres différent suivant les sources.

Le Colonel Kadhafi, dont les talents de provocateur, bien qu'un peu amorti maintenant, font toujours mouche, a déclaré lors d'un discours public télévisé que "les Lybiens cherchaient toutes les occasions d'exprimer leur rage contre le passé colonial de l'Italie" et a présenté aussitot la facture en disant" je n'exclus pas une nouvelle explosion de colère populaire contre les biens et les ressortissants italiens si les compensations promises à la Lybie pour l'occupation coloniale n'arrivent pas".

Si je signale cet évènement, c'est que les mêmes causes produisant les mêmes effets nous n'allons sans doute pas tarder à assister à la montée de telle demandes en ce qui concerne notre propre passé colonial.

Redoutable perspective dans un pays en campagne électorale dans lequel le problème de l'immigration est déjà très sensible.A suivre