Ils vont cette semaine aux personnes, organismes ou sociétés suivantes:

  • Au designer Jean-Pierre Ploué,responsable du style de la marque Citroën qui vient d'être disringué par le Journal de l'Automobile comme l'Homme de l'Année 2008 de ce magazine et surtout qui vient d'être distingué par ...son patron Christian Streiff, PDG de PSA qui a décidé de le promouvoir au poste de Directeur du Style de PSA, c'est à dire responsable du style des deux marques au lieu d'une seule.
    Une reconnaissance de ce que le style de Citroën est devenu une référence reconnue par le monde du design automobile et par des succès commerciaux comme celui du C4 Picasso. Une prise de conscience également de ce que le style de Peugeot plait moins avec peut être un brin d'aggressivité de trop et une évolution peu marquée des vehicules.
    Jean Pierre Ploué a commencé sa carrière chez.... Renault où il a été à l'origine de la Twingo, de la Clio II et de la première Laguna. Il est passé également chez Volkswagen et Ford. Au total il est responsable du design d'un bon tiers des voitures que vous voyez dans nos rues
  • A Jean Charles Decaux, fils du fondateur et Président du directoire de la société éponyme. JCDecaux vient en effet de remporter la marché de l'affichage de l'Aéroport de Dubai pour 10 ans face à l'opérateur local associé à son grand concurrent mondial Clear Channel. Un aéroport qui en est à 40 millions de passagers en 2008 et qui va voir son traffic s'accroitre jusqu'a 75 millions avec l'ouverture du troisième terminal et l'arrivéee des Airbus A 380.
    Une conséquence de l'internationalisation de plus en plus accusée de l'affichage aéroportuaire qui se traite aujourd'hui sur la base de contrats globaux pour plusieurs années. Une montée en puissance également dans ce marché de la qualité des affichages avec, par exemple, pour l'aéroport de Dubai pas moins de 116 écrans et un panneau géant de 36 m2.
    Mes bravos vont également à une décision négative, celle de ne pas investir en Russie avec la reprise envisagée de la filale de News Corp, leader de l'affichage en Europe de l'Est, News Outdoor group. Un investissement trop risqué dans un marché russe très perturbé par la crise financière.
  • Au français Nicolas Ayache, directeur de recherche à l'INRIA,qui vient de recevoir le prix Microsoft 2008 à Londres. un prix crée pour récompenser les scientifiques ayant contribué aux progrès de la science grace à l'informatique.Nicolas Ayache a oeuvré à l'utilisation de l'informatique en Biologie et Médecine dans le domaine de l'analyse informatique des images grace auxquelles il cherche à simuler de manière rélaiste des modèles informatiques d'organes ou de pathologies.
    Il cherche à créer un patient virtuel ppour guider le diagnostic et auquel appliquer une thérapie.Canalblog0115
  • Au Conservatoire National du Littoral qui a su, au bout de trois ans de négociation, remporter l'achat de 2100 hectares de terres en Camargue. Un patrimoine qui appartenait aux Salins du Midi et qui présentait une valeur écologique inestimable comme lieu de reproduction  et de nidification des flamands roses que les Salins du Midi, société privée, avait réintroduit durablement dans le delta du Rhône. Salins du Midi que j'associe à ce grand Bravo.
    C'est le Parc naturel régional de Camargue qui gèrera cet espace additionnel qui jouxte leur propre implantation.
  • Au constructeur d'éolienne français Vergnet, spécialiste des éoliennes bipales repliables pour utilisation en zone cyclonique pour le marché de 120 éoliennes de 1MW obtenu face à des technologies chinoises et espagnoles en Ethiopie. C'est 800 km au nord de la capitale Addis Abeba qu'elles seront installées, une zone dans laquelle les vents sont très importants et réguliers, y compris en saison sèche, un avantage important par apport à des p^rojets hydroélectriques
  • A Nicolas Sarkozy et à ses bras armés dans le domaine de l'environnement, Jean Louis Borloo et Nathalie Koziuzko Morizet pour avoir réussi finalement à faire passer dans les lois les résultats du Grenelle de l'Environnement. Ce n'est pas le contenu de la loi qui sur certains points sont discutables mais la méthode et l'habilété politique pour réussir à tirer une synthèse d'autant de propositions contradictoires et à lui faire franchir la course d'obstacle que constitue en France le processus législatif.