• De Jean Jaurès, cette maxime d'un grand connaisseur en hommes politiques: "N'ayant pas la force d'agir, ils dissertent" . Très actuel n'est ce pas?

  • Connaissez vous les obligations Panda? C'est ainsi que l'on appelle les emprunts émis dans la monnaie chinoise, le Yuan, par les entreprises qui investissent en Chine. Traditionnellement, les entreprises en besoin de financement émettaient des obligations dans leur pays et dans la monnaie de leur pays, dollar, euro ou autres.

    Avec la mondialisation, des marchés comme des préteurs, elles ont commencées à emprunter sur des marchés étrangers avec les inconvénients que ça comporte, risque de change au remboursement et moindre facilité d'accès pour des entreprises étrangères sur des marchés qui ne reconnaissent que les plus grosses et les plus connues.

    Emprunter pour investir en Chine, plus grosse économie du monde, posait un problème particulier en ce sens que sa monnaie, en plus, n'était pas convertible librement.Des pays, pourtant, s'y sont convertis récemment. Aujourd'hui, c'est la société française Véolia, qui lance le plus gros emprunt Panda d'une telle envergure, 1 milliard de Yuans, pour refinancer ses investissements dans le pays...
     
  • Savez vous, en cette période de rentrée des classes, comment notre Président surnomme sa Ministre de l'Education Nationale, Najat Valleau-Belkacem? Pimprenelle, la petite fille du couple d'enfants que Gros Nounours et le Marchand de sable endormaient tous les soirs il y a quarante ans sur notre télé nationale d'alors.

    Et savez vous pourquoi? Parce que d'après notre Président, "elle endort les professeurs" !

  • La population des éléphants en Afrique n'arrète pas de diminuer, essentiellement en raison du braconnage pour la vente de leurs défenses et de leur ivoire.

    Une recensement panafricain à l'initiative de Paul Allen, confondateur de Microsoft et financeur de cette opération, a permis en suvolant 18 pays africains de constater que leur population avait diminué de 30 pct entre 2007 et 2014, un résultat profondément inquiétant, d'après ses promoteurs

  • L'affaire du non respect des normes d'émissions polluantes par les constructeurs automobiles se poursuit et met en lumière l'habileté des constructeurs à les contourner et la naiveté des autorités pour en fixer les limites et établir les tests pour les mesurer. Ce n'est pas faute de disposer de services de recherches conséquents dans nos administrations pour les établir.

    Le dernier constructeur en date accusé d'avoir contourné ces spécifications est l'italo-américain Fiat-Chrysler qui est accusé de "débrancher" son dispositif de dépollution après 22 minutes de fonctionnement du moteur. Or le test d'homologation officiel ne dure que 20 minutes ce qui veut dire qu'effectivement les véhicules diesels de ce constructeur respectaient les normes pendant le test d'homologation mais pas au delà!

    Est une pratique délicteuse pour autant? Non, car les dits constructeurs avaient réussis à faire admettre la nocivité de ces systèmes pour la durée de vie de leurs moteurs et à faire accepter leur interruption éventuelle au delà d'une certaine durée pour éviter d'endommager les moteurs, par une règlement européen de 2007. Si ces dispositifs sont en effet dangereux pour les moteurs, on peut comprendre que les constructeurs se hâtent de les bypasser dès que la règlementation le leur permet.

    Un commentaire additionnel tiré de mon expérience personnelle de ce genre d'essai. Le trajet moyen effectué par le conducteur européen, lorsqu'il prend sa voiture le matin pour rouler avec, est de 15 à 18 kilomètres, c'est à dire moins que le test d'homologation C'est, en plus la période de fonctionnement, moteur froid, qui est la plus critique en terme d'émission.Pourquoi donc s'étonner qu'au délà de cette distance, on ne diminue pas les contraintes d'émission pour protéger les moteurs?

  • De Milan Kundera: " Etre dans l'air du temps, c'est le destin des feuilles mortes". Une phrase très actuelle, non ?
     
  • Notre Président va participer au G20, la réunion des Présidents des 20 pays les plus riches du monde à l'occasion duquel il va se féliciter de l'avancement de la lutte contre le réchauffement climatique et de la contribution très importante qu'y a contribué la France par sa gestion de la COP 21.

    Pas de chance, en même temps que notre Président y atterri, on annonce que, si nous avons été le premier état à ratifier l'accord de Paris,nos émissions de CO2 ont augmenté de 0,9 Pct en 2015 alors que la tendance sur les années précédentes étaient à la baisse de 0,7 pct tous les ans depuis 2004.C'est apparemment le transport qui contribue à hauteur de 30 pct au total de nos émissions de CO2 qui est à la hausse et plus précisement celui de la circulation des voitures particulières....

    Dommage, non?