Si vous êtes un amateur de cinéma, vous n’avez pas été sans remarquer, içi ou là, la qualité des effets spéciaux modernes qui parsèment nos films voire les métamorphosent . Je suis allé voir récemment le film  « Un Homme à la hauteur » dans lequel  Jean Dujardin est transformé en un nain de 1,36m. Voila un film excellent, qui n’aurait pas attiré les suffrages des spectateurs sans l’excellence des trucages qui y sont déployés.

C’est Technicolor, anciennement Thomson, qui renaît de ses cendres en vendant à l’industrie ces nouvelles technologies qui leur facilitent les tournages et en diminue considérablement les coûts. En voici quelques exemples :

a/ Si les acteurs tête de file de tournage subsistent, car leurs émotions sont quasi impossibles à reproduire , ce n’est plus le cas des figurants qui eux sont numérisables en studio là où on utilisait précédemment  des grandes scènes en extérieur..
b/ Les metteurs en scène ne sont plus dépendants de la météo, des saisons et de la lumière pour les scènes d’extérieur car tout peut désormais être retravaillé.
c/ Quant à la publicité, le modèle publicitaire évolue de plus en plus vers des court métrages forts comme les bébés Evian qui ne coûtent plus très cher et sont amortis sur Internet. Les séries atteignent désormais la qualité du cinéma et les jeux vidéo ont atteint un niveau de réalisme extraordinaire  qui se retrouvera bientôt  dans la réalité augmentée .

C’est dire que les effets spéciaux ont de l’avenir et que la France en est un acteur reconnu.. Les pouvoirs publics par contre, comme d‘habitude, ne sont pas proacfifs et se sont fait doubler par Londres et maintenant Montréal qui ont su mettre sur la table des régimes fiscaux attractifs pour détourner cette industrie de notre pays.Nos écoles sont extraordinairement performantes mais leurs elèves vont exercer à Londres !       

Dommage....