Si vous suivez ce blog, vous savez que je me suis intéressé à l'influence des nuages sur la température de notre atmosphère qui me paraissait plus importante que nombre d'autres facteurs auquel on semble attribuer le dit réchauffement climatique, si on se réfère à l'observation de simple bons sens que constitue la chute des température qu'un ciel couvert peut provoquer.

Or j'ai lu récemment qu'il existait un programme scientifique franco américain dont l'objectif était justement de comprendre le rôle radiatif des nuages et des aérosols et les paramètres qui les influencent. Un programme qui dure depuis dix ans (Avril 2006) et dont nos journalistes pseudo scientifique ne semblent pas avoir entendu parlé, tout attentifs qu'ils sont à la promotion de leur vision de l'écologie, voire de leurs carrières personnelles.

Il s'agit d'une batterie de 6 satellites dit actifs qui se succèdent sur la même orbite à quelques dizaines de secondes et émettent des signaux en direction de la couverture atmosphérique de notre planète dont ils analysent la réflexion.Deux de ces satellites sont franco américain, l'un Cloudsat portant un radar et l'autre, Calipso un lidar. Un troisième est un satellite français baptisé Parasol.

Voila dix ans que cette surveillance existe et les scientifiques concernés commencent à avoir recueillis une masse considérable de données sur ce premier déterminant de l'amplitude des changements à venir. Des éléments qualitatifs pour l'instant que la poursuite de cette surveillance de notre couverture atmosphérique devrait permettre de quantifier un jour et à partir desquels devront sans doute se faire un jour des choix sur les efforts à entreprendre prioritairement pour maitriser au mieux les phénomènes climatiques qui nous attendent.

Il n'est pas inutile de rappeller à un monde très (trop?) médiatisés qu'il existe des études,contingences et compétences scientifiques que les énarques qui nous dirigent comprennent peu, mais dont l'existence et les poursuite sont très importantes pour l'avenir de cette planète. C'est l'un des buts de ce blog de le rappeller régulièrement.