Peut être avez vous lu un livre d'un auteur anglais, George Orwell, intitulé 1984 , écrit dans l'immédiate apres guerre qui décrivait une société totalitaire future ,une évolution extrème du communisme ou du moins de ce que l'on en connaissait à l'époque, dans laquelle les humains étaient sous surveillance permanente du dictateur du système ou de son organisation policière. Dans toutes les pièces où vous sejourniez, chez vous ou au bureau, vous aviez un écran et une caméra dans un coin de la pîèce pour suivre vos mouvements, écouter vos dires et éventuellement en tirer des conclusions sur votre appréciation du régime, sur votre apport personnel a son succès et à celui de son dirigeant, le dénommé "Big Brother".La sanction concernant votre existence pouvait être votre élimination immédiate si Big Brother ou ses sbires jugéait que votre comportement n'était pas satisfaisant  

ScBIGBROTHER370

Un système qui malheureusement a existé à l'encontre de certains peuples pendant la dernière guerre et par la suite dans différents pays et avec différents fous au pouvoir comme au Cambodge pendant la dictature de Pol Pot et peut être bien de nos jours sous Daech en Syrie et en Irak, ou au Soudan.

Eh bien savez vous que nos élus pensent sérieusement à nous contrôler de la même manière, en permanence, grace aux moyens modernes que l'on trouve dans les voitures récentes? Nos voitures sont en effet pourvues désormais d'appareils de mesure électroniques embarqués et d'un ordinateur de bord qui peut enregistrer la vitesse du véhicule par rapport à la vitesse autorisée voire sa vitesse moyenne sur un trajet donné.

Il suffirait que l'on donne le droit à nos forces de police d'interroger ces instruments pour vous prendre en délit de dépassement de la vitesse autorisée il y a deux heures, dans la matinée ou en fin de soirée dans la nuit, voire il y a 3 semaines et sans identification du conducteur. Alors que normalement toute infraction doit être mesurée et controlée par les forces publiques dans des conditions de sécurité parfaite des conditions de mesures.

Pour cela il faudrait autoriser les collectes de données enregistrées par votre voiture, dans votre véhicule, à vos frais en quelques sortes, hors de la vue des gendarmes, et en permanence. Comme le faisait Big Brother dans 1984 ! Et pour se faire, nous annonce la Ligue de Défense des conducteurs, il suffit de modifier le Code de la Route ce qui serait en train de se produire. Au prix auxquels sont passés les contraventions et sans extension du nombre de points de votre permis, vous risquez d'appartenir vite fait à la cohorte des "sans droits" !!