Vous connaissez le Burn Out cette maladie que Monsieur Hamon a fait reconnaitre comme maladie professionnelle et qui se produit quand un salarié se trouve sous une pression et une charge de travail insupportable à supporter pour lui.

Il existe un alter ego du Burn out que l'on appelle le Bore Out dans lequel on se trouve mis au placard sans aucune tâche qui vous soit attribuées ou avec des taches qui disparaissent petit à petit. Elle se traduit par un ennui intense qui vous conduit peu à peu à l'épuisement alors que justement vous n'avez quasiment rien à faire.

C'est une pratique qui touche des cadres de niveau relativement élevé et qui subissent un revers de fortune pourrait on dire du fait d'une réorganisation, d'un rachat par un concurrent ou de l'arrivée d'un nouveau patron à qui vous n'avez pas l'heure de plaire, ou plus simplement une épidémie brutale  de jeunisme . Un salarié sur 5 serait victime de telles pratiques avec différents visages de ce comportement, humiliations, objectifs inatteignables, disparition des convoqués à telle ou telle réunion, de la liste des mails et finalement mise au placard.

Or en droit français, si en principe les textes soulignent l'obligation pour un employeur à vous fournir du travail,aucun ne permet d'agir sur l'organsation du travail qui est la prérogative de 'employeur. C'est souvent dans l'administration qu'on les rencontre, là où la pression de la rentabilité financière est moindre et où il existe des sureffectifs en principe temporaires our certaines fonctions ( ambassadeurs, Généraux etc). 

Il n'est pas facile d'en sortir car dans nombre de cas le cadre concerné vit très mal cette mise au placard qui affecte son comportement et sa capacité de rebond. Certains, les relationnels, passent leur journée à discuter de çi de là avec des collègues dont ils diminuent l'efficacité, ce qui a l'avantage de médiatiser la situation au détriment de celui qui est considéré comme en étant responsable.

D'autres reprennent des études à cette occasion, une langue par exemple, écrivent un livre ou se construisent une seconde vie en étant toujours payés par leur employeur.D'autres peuvent s'autosaisir de taches ou mission mal prise en charge comme de la veille technologique du suivi de statistiques ou d'études de marché. Avec internet, il est devenu très facile de faire connaitre à l'entreprise un travail, une étude, ou de donner des avis sur des besoins de développement de produits ou services.

Bref, ça peut vous arriver et ça peut être effectivement diffcile à supporter. Mon conseil, profitez en, si cela vous arrive,pour vous autosaisir d'autres taches  et montrer que vous pouvez continuer à apporter des idées nouvelles ou faire émerger de nouvelles orientations. Croyez moi, ça ne durera pas très longtemps