• ScMécanicVallée358

    J'avais eu l'occasion de vous faire part des retombées des activités d'Airbus sur toutes les régions entourant Toulouse, autrefois essentiellement agricoles et désormais de plus en plus industrielles.

    En voiçi un exemple sur cette carte qui montre l'impact sur l'Aveyron, le Lot et la Corrèze des retombées des besoins en mécanique de haute précision résultants des activités d'Airbus. Un territoire rural et sans universités prestigieuses en dehors de celle de Toulouse, et donc pas particulièrement susceptible de bénéficier du développement toulousain.

    Pas moins de 200 entreprises de mécanique automobile et aéronautiques ont réussi à y percer, l'exemple le plus frappant étant Figeac dans le nord du Lot à la limite avec l'Aveyron qui compte aujoud'hui 2000 emplois directement liés à l'aéronautique pour une ville de 9000 habitants.Ces petites sociétés ont su se regrouper dans un association appellé Mecanic Valley qui leur permette de s'aider les unes, les autres et d'échanger des services.Elles employaient collectivement 12 500 personnes à fin 2015 et voient leurs effectifs augmenter de 200 personnes tous les ans. Le taux de chomage dans l'Aveyron est très inférieur à la moyenne nationale avec 7,7 pct.

    Parmi elles, Ratier-Figeac vient d'obtenir son premier contrat avec Boeing pour la conception, la fabrication et la maintenance de l'actionneur du plan horizontal arrière du futur Boeing 777 X, successeur du 777. Une pièce critique, de haut niveau technologique de 2 m de long dont la conception sera faite en France et la production dans leur usine low cost du Maroc. Ratier Figeac est le premier fabricant mondial d'hélices d'avions qu'il produit pour les ATR comme pour celles à 8 pales de l'A 400M.

  • Le FMI enfonce le  clou sur l'inefficacité de la lutte anti chomage en France. Il envoie ses experts deux fois par an chez nous et ces derniers, à la suite de leur dernière visite, viennent de rappeler que notre chomage  est très largement structurel, c'est à dire du à l'inadaptation des profils et des qualifications, défaut contre lequel c'est le rôle des pouvoirs publics de lutter.

    Sur les 10 pct de chomeurs , 9 pct d'après le FMI sont d'ordre structurel, ce qui signifie que, même avec un fort taux de croissance, ils ont très peu de chance de trouver du travail car inadaptés à la demande et aux besoins des industries.
    C'est la manière dont nous avons (mal) passés la crise de 2008 par rapport aux pays voisins et concurrents qui s'est traduit par une perte de croissance de 8 points de PIB qui a sévérisé une situation déjà pas brillante. Les recettes sont connues, libérer le marché du travail, alléger les charges des entreprises en allégeant le mammouth, améliorer l'éducation pour la rapprocher de la demande, retard dans la résolution du problème des retraites etc etc.

    Inutile de dire que ce jugement, favorable à la logique de la loi tavail, n'a pas été particulièrement commenté en France par nos médias alors que la CGT faisait la loi.
           
  • Il est difficile en France de passer son permis de conduire, tellement le nombre d'examinateurs est limité, malgré nos 5,4 millions de fonctionnaires, et la demande forte, 1,4 millions de candidats tous les ans. Les pouvoirs publics ont donc décidé, comme une vulgaire multinationale, d'externaliser cette fonction, du moins sa partie examen du code de la route, à des intervenants privés. Ils ont donc émis un appel d'offre à ce sujet dont les résultats ont donné deux gagnants. un professionnel des inspections et des contrôles mondialement connu et présent dans tous les ports du monde, le suisse SGS, et ...La Poste dont on peut être surpris qu'elle ait exprimé un intérêt pour ce marché très concurrentiel.

    Mais la Poste a un gros problème social à l'heure actuelle avec la diminution continuelle du volume de courrier à la suite du succès des messageries Internet.Les implantations de bureaux de postes dans les plus petits villages de France, auxquelles nos élus tiennent beaucoup, vont donc se réduire largement à terme et le nombre de facteurs diminuer considé
    rablement. C'est d'ailleurs le souhait de conserver le plus possible de bureaux de postes qui avait suscité le lancement de la banque Postale qui en justifiait l'existence et en financait les locaux.

    C'est la même logique qui s'applique içi avec le transfert à cette activité à un secteur en principe concurrentiel.Je vous rassure, les postiers ne feront que surveiller l'examen,- et pas juger de l'exactitude des réponses-,et fournir les locaux, dont ils ont pléthore, pour ces examens.Pour la vérification des réponses, les Pouvoirs Publics ont automatisé le processus sur tablette avec des questions aléatoires aux réponses controlées par la tablette.

    La Poste va ouvrir à partir du 13 juin 9 centres d'examens dans les grandes villes avant de les étendre à 70 sites pour l'été et à un par département d'içi l'automne.160 agents ont été formés à l'accueil et à la surveillance de l'épreuve et passeront à 400 d'içi la fin de l'année. Il en coutera 30 euros aux candidats pour subir l'épreuve.SGS prévoit modestement, elle, de prendre 20 pct du marché face à ce competiteur d'importance.