Nous n'avons peut être pas une réputation de nation marine  égale à celle de nos voisins anglais mais nous ne nous plaçons pas loin derrière eux avec des points forts historiques comme celui de nos chantiers navals, civils ou militaires dont l'origine remonte à Colbert et Richelieu .

On connait peu les sous-marins dans le grand public et pourtant ce sont des engins extraordinaires, parmi les systèmes d'armes les plus sophistiqués et les plus complexes et qui opèrent dans des conditions très particulières. On ne les voient quasiment jamais ou dans de rares occasions quand ils rentrent au port, car ils opérent, comme leur nom l'indique, dans la profondeur de la mer ( jusqu'à - 400 m) sans que leurs cibles potentielles puissent les apercevoir. Ils peuvent rester ainsi sans faire surface des jours complets voire maintenant, pour les Suffren, plusieurs semaines. Ils peuvent ainsi parcourir des milliers de kilometres sans être repérés, s'approcher d'une côte ou d'une cible, frapper et repartir sans dommage

ScTensionMaritimeAustralie344

C'est dire que c'est un système d'arme plus redoutable qu'un avion, même Rafale. Dix fois plus gros et compliqué à assembler qu'une Rafale, disposant de différents systèmes d'armes  et surtout le roi de la furtivité. Le Suffren que nous fourniront aux australiens est issu du Barracuda qui lui dispose de la propulsion nucléaire ce qui lui offre le summun de la furtivité. Le Suffren disposera lui d'une propulsion hybride qui offre l'avantage de pouvoir rester longtemps sous l'eau et de se déplacer sur de longue distances dans de bonnes conditions de confort pour les équipages

C'est l'ensemble de ces élements de performance qui ont fait que les australiens l'ont choisi. Le concurrent japonais était nettement plus petit et à plus court rayon d'action et le Japon n'avait jamais voulu auparavant en autoriser la construction en dehors du pays. Le modèle allemand était un modèle qui n'existait que sur le papier et qui devait être extrapolé et agrandi pour arriver à la taille et au rayon d'action souhaité par les australiens. 

Tous les facteurs pour que les australiens choisissent le Suffren étaient réunis y compris le savoir faire pour remettre à niveau les chantiers navals d'Adélaide. L'australie souhaitait aussi remplacer rapidement ses vieux matériels car la situatiion géopolitique dans laquelle évoluent les marines nationales dans cette partir du monde commence à devenir tendue. La Chine y est tous les jours plus présente, voire parfois menaçante avec des conflits de territoire datant de la dernière guerre et non résolus entre Chine et  Japon et des frontières maritimes disputées entre les différents pays de la zone.

L'Australie d'une certaine manière va jouer le régulateur de cette très vaste zone qui comporte aussi des problématiques écologiques complexes.

Avoir le bon produit au bon moment c'est important bien sur, mais ce sont les hommes qui, en fin de compte, font prendre la mayonnaise En l'occurence nous avoins su y mettre ceux qu'ils fallaient. Un Grand Bravo à tous ceux qui ont contribué à ce succès majeur pour notre pays !!