J'avais eu l'occasion de vous parler de la Kwid, une voiture ultra low cost que le constructeur français avait développée en Inde et pour le marché indien, mise en fabrication dans la nouvelle usine de Chennai durant le dernier trimestre 2015 et lancée commercialement sur le marché Indien.Je vous avais signalé dans des Bravos du 14 janvier 2016 des prises de commande préliminaires de 70 000 véhicules qui s'étaient converties  en trois mois en14 000 ventes dès après le lancement.

Renault avait pourtant tenté de vendre ses autres modèles low cost, la Logan, la Duster et la Lodgy, mais sans vraiment rencontrer le succès espéré.Etait ce la commercialisation via le réseau de Mahindra qui n'avait pas marché ou l'attractivité des modèles proposés? Probablement un peu des deux. D'autres constructeurs ont également essayé de lancer des ultra low cost, en particulier Tata avec sa Nano, mais sans grand succès non plus. C'est dire que la Kwid était un lancement particulièrement risqué pour le constructeur français

ScKwid339

Aussi avait il particulièrement soigné le look du modèle et rajouté par rapport aux modèles low cost et ultra low cost existants, la possibilité de prendre de nombreuses options qui en font monter le prix d'achat. Une méthode de marketing classique mais que l'on n'avait peut être pas jugé jusqu'à présent approprié aux motivations de l'acheteur d'ultra low cost.De ce fait si le prix de base est bien de 3500 euros, il peut monter jusqu'à 4800 euros.

Le résultat de ce cocktail, c'est que le modèle se vend bien.En mars, Renault a vendu 12 000 voitures sur le marché indien dont 9700 Kwids. Et sur le trimestre ce sont 23 000 Kwids qui ont trouvé preneur! Les ventes de Renault en Inde qui ont atteint 5 pct de part de marché la bas ont représenté 8 pct des ventes totales de Renault dans le monde et sont responsables de la hausse des ventes de 7,3 pct  au premier trimestre quand le marché mondial n'est monté que de 1,5 pct.

La question qui se pose maintenant est de savoir si ce modèle pourrait être importé en France? La réponse de Renault est clairement non (pour le moment)  car entre les modifications très significatives qu'il faudrait lui faire subir pour le rendre compatible avec les normes européennes et le coût du transport depuis l'Inde, il n'arriverait pas à un prix compétitif sur le marché européen. Et puis l'usine de Chennai a été prévue pour uine production de 130 000 voitures ( soit 10 000 mois) elle devrait être saturée bientot !