Avec le réchauffement climatique et les glaces du continent arctique qui fondent petit à petit, le transport maritime envisage très sérieusement de prendre ce raccourci entre l'Amérique du nord et le continent asiatique plutôt que de devoir passer par le canal de Panama, qui a ses propres limites, ou pire de contourner l'Amérique par le Sud et le cap Horn aux passages redoutables.

ScArctiqueCroisières333

Les compagnies maritimes de frêt y réfléchissent mais n'ont pas encore franchi le pas pour se lancer dans une telle aventure. Il est vrai que cela nécessiterait des bateaux d'un type nouveau, que le passage ne serait utilisable que quelques mois dans l'année, que la topographie en reste mal connue et qu'en cas d'accident ou d'incident, les interventions d'urgence n'y sont pas vraiment assurées.

Et pourtant, un croisièriste américain, Crystal Cruises a décidé de s'y lancer! Le paquebot choisi pour la dite croisière, le Crystal Serenity, sera le plus grand bateau qui ait jamais pratiqué ces eaux. 250 m de long,treize ponts, 655 membres d'équipage pour 1070 passagers, c'est de la vrai croisière, pas du petit navire pour aventurier comme le Clipper Adventurer qui s'était échoué en 2010 sur un haut fond non porté sur les cartes avec 128 passagers et du être secouru par la brise glace Amundsen.

On dénombre seulement quatre navires de croisières à avoir croisé dans ces eaux entre 1980 et 1987, mais déjà 105 navires de 2004 à 2011.Outre le Clipper Adventurer qui nécessita deux jours avant de voir les secours arriver, un autre paquebot, le MS Hanséatic qui s'était échoué en 1996 avait du attendre une semaine pour voir un bateau russe venir en secourir les passagers et avait eu la chance de bénéficier d'un méteo clémente.C'est dire que les conditions de navigation, même en été et avec la fonte des glaces que l'on observe de nos jours, restent délicates

Crystal Cruise a prévu que son paquebot soit accompagné d'un petit navire d'escorte à bord duquel voyageront des experts des pôles et de la navigation arctique. Les gardes côtes canadiens  et américains refusent de se prononcer sur le cas du Crystal Serenity dont ils assureront néanmoins les opérations de sauvetage en liaison avec le Ministère de la Défense.

Le bateau est prévu partir d'Anchorage au Canada en passant par le passage dit du Nord Ouest, fera un arrêt dans le village de Ulukhaktokk (402 habitants !!) dans le grand nord canadien et terminera sa croisière à NewYork, le tout pour une somme comprise entre 23 000 et 13 000 dollars.

Si cette croisière se passe sans encombre, il est à craindre que ce type de croisière ne prolifère, ce que craint le Bureau de la Sécurité des Transports du Canada, BSTC. qui rappelle que "l'archipel arctique canadien est un endroit très éloigné des ressources disponibles pour mener des opérations de recherches et de sauvetages". et que " moins de 10pct de l'Arctique Canadien a fait l'objet de relevés selon les normes modernes et que bien des cartes sont basées sur des données obtenues il y a plus de 50 ans à l'aide de techniques moins fiables". Il est prévu néanmoins que les garde-côtes canadiens et américains fasse des exercices en commun....

Appât du gain, inconscience ou les deux réunis? A vous de juger