La presse et les pouvoirs publics font scandale sur le nouveau salaire accordé par PSA à son nouveau PDG  depuis deux ans, Carlos Tavarès et bien entendu les commentaires des politiques et des médias sont fortement biaisés par leurs certitudes idéologiques.

Rappelons les faits. Carlos Tavarés va toucher, pour les réalisations de PSA en 2015, largement impulsées par lui même,- mais aussi suite à la manière dont ses prédécesseurs ont réorganisés l'entreprise avec l'entrée du chinois Dong Feng et de l'Etat  au capital, l'offensive sur le marché chinois, et le lancement des nouveaux modèles à succès-, 1,3 millions d'euros en salaire fixe, en gros 100 000 euros net par mois, 1,93 millions d'euros de salaire variable basé sur des résultats acquis en différents domaines financiers et techniques soit 160 000 Euros par mois, auxquels se rajoutent 2 millions d'euros en actions dont l'acquisition définitive est conditionnée au maintien de bonnes performances de PSA pour les deux années à venir.

Par rapport à ce que nous en disent politiques et médias, 5,24 millions d'euros, notez la forte dépendance de ces salaires et avantages globaux , 75 pct,, de ses résultats réalisés en 2015 et la conditionnalité des 2 millions d'actions sur le maintien de ce niveau de performance pendant deux ans. En d'autres termes, 37 pct des revenus soit le salaire variable a été acquis par les résultats 2015 et 38 pct sont assortis d'un delai et de conditions de performance à satisfaire sur les deux années à venir.Louis Gallois, le Président de Conseil d'Administration nommé par l'Etat a défendu ce niveau de salaire comme lié au "formidable succès du redressement de l'entreprise".

Les représentants de l'Etat à ce même conseil d'administration ont voté contre l'attribution de ce salaire tout en sachant que leur vote ne changerait rien à son attribution par le Conseil. Quel courage que ce vote dans de telles circonstances! Par ailleurs l'Etat est l'un des grands bénéficiaires des performances de Mr Tavarès puisque lorsque l'Etat a acheté sa participation dans PSA l'action valait dans les 6 Euros, alors qu'elle en vaut 14,5 actuellement, et PSA perdait un milliard par semestre. Il serait correct, en même temps que les représentants de l'Etat votent contre un salaire déjà acquis au titre de 2015, de publier combien l'Etat a gagné de la gestion de Carlos Tavarès.

J'ai calculé que sur les 100 Millions d'action PSA detenus par l'Etat, celui ci a gagné environ 10 euros par action soit de l'ordre de 1 milliard d'euros. Beaucoup plus que monsieur Tavarès en a gagné, avec beaucoup moins d'effort. Monsieur Sapin, qui critique, a couté lui 57 milliards d'euros pour son exécution du budget de la France en 2015 !!! Et si on échangeait Sapin contreTavarès? En voila une bonne idée. Ah! oui le conseil d'administration de PSA, représentants de l'Etat compris, voterait contre!

On pourrait aussi comparer le salaire de Mr Tavarès à celui  de ses équivalents chez les autres constructeurs. Celui de Ford émarge à 18,5 millions de dollars, celui de FiatChrysler, Sergio Marchionne touche 10 millions d'euros, et celui de DaimlerBenz, Dieter Zetsche, 9,7  soit le double environ de ce que touche Carlos Tavarès. Et chez Renault, Carlos Ghosn, en touche 7,25 pour sa gestion de Renault et 8 pour celle de Nissan. Or je n'entend pas que Monsieur Sapin parle de se séparer de lui. Curieux non?

Ah, je sais ce qui ne lui convient pas. Mr Tavarès  a décidé de ne pas distribuer de dividende aux actionnaires pour 2015 !