Le livre de Nicolas Sarkozy en forme de mea culpa sur ses erreurs durant son quinquennat de Président que je n'ai pas lu, bien évidemment mais dont les meilleures pages ont été reportées par la presse, met en évidence, outre ses défauts caractériels, la raison majeure de ses loupés, et ses problèmes personnels qui est que, le lendemain même de son élection , il était déjà dans la perspective d'une réelection possible. Aussi incroyable que cela paraisse, lui et ses semblables, ne peuvent apparemment pas se positionner autrement quand dans l'attitude du Président élu qui pense déjà, sans avoir rien fait, qu'il va mériter et gagner sa future réélection. Sinon comment concevoir, qu'il puisse oublier instantanément les promesses faites durant sa campagne comme la suppression de l'ISF ou celle des 35 heures?

C'est la raison pour laquelle je milite, personnellement, pour la suppression du droit à se représenter après un premier mandat de 5 ans et pour le retour au mandat de 7ans dont personne n'a jamais montré la nocivité et qui n'a servi que comme argument ou preuve de capacité à impulser le changement, une fois de plus dans le cadre d'une campagne pour un second mandat.

Une telle,modification de nos institutions permettrait au Président en place d'agir pour le seul intéret du pays et pas le sien propre et nous permettrait de renouveler fréquemment un personnel politique qui a tendance à blanchir sous le harnais au détriment de la République, tout en conservant le bénéfice de l'expérience du sortant et de la durée minimale pour mettre en place une politique.

Le Général de Gaulle, qui n'était pas idiot, avait lui même fixé une telle durée de mandat et avait donné la preuve, en étant lui même obligé de se rétirer, de la difficulté à effectuer deux de ces mandats. Alors ....