J'entend sur nos médias des considérations ou des commentaires sur différents problèmes dont le but me semble consister uniquement, pour celui qui les prononce, à repousser le moindre soupçon de responsabilité en ce qui le concerne et/ou qui démontre l'absence de la moindre analyse d'un problème de leur part et donc l'incurrie de celui ou ceux qui les prononcent.

En voiçi deux séries ,comme suit, pour cette soirée:

  • Dans le cas de la crise porcine, qui jète une fois de plus les agriculteurs sur les routes, ce commentaire du Ministre de l'Agriculture et porte parole du gouvernement, Monsieur Foll,et cette réponse consternante: Que nous sommes dans une crise qui a surtout pour caractéristique d'être extrêmement profonde et d'avoir une durée plus longue que d'habitude. Qu'il n'est pas celui qui fixe les prix et que le gouvernement est, bien entendu, aux cotés des agriculteurs!!!

    On entend en parallèle, l'agriculteur qui annonce qu'il lui manque 6 cts du litre de lait, et 60 cts du kilo de viande de porc pour équilibrer ses comptes. Ce que l'on aimerait savoir et entendre de notre ministre, c'est comment d'autres agriculteurs, allemands par exemple, peuvent, eux, vivre correctement avec ces prix de ventes là et n'ont pas besoin, eux de barrer les routes pour faire en sorte que l'on s'intéresse à leur problème.

    Avec un minimum d'analyse du problème, notre ministre devrait savoir rapidement, ce qui rend notre agriculture peu compétitive et donc ce qu'il faudrait faire pour la rendre compétitive à nouveau, au prix du marché qui suffit aux autres pour vivre correctement.Tout le reste n'est que baratin de politicien incompétent et qui ne tient pas à le devenir !
     
  • Dans le cas de la catastrophe de Bretigny sur Orge, on nous annonce que la catastrophe a été due à un problème de maintenance insuffisante et donc que la SNCF était bien la responsable de la catastrophe. Dont acte! Attendons la sanction contre ceux qui n'ont pas fait leur boulot.

    On interviewe ensuite quelqu'un qui nous dit en parlant des agents SNCF qui controlent les éclisses que le travail est difficile, qu'ils sont jeunes et ont besoin d'apprendre etc etc et que donc ils n'ont aucune responsabilité dans l'accident. J'ai eu l'occasion dans ce blog de signaler que, pour avoir regardé de la fenètre d'un train qui allait de la gare de la Part Dieu à Lyon à celle de Perrache, il était très facile, je repète et je signe, très facile de regarder au passage en roulant en train les fameuses éclisses et les boulons qui les maintiennent pour repérer tout boulon manquant.Alors à pied!

    S'il en manquait dans le long de la voie à l'entrée de la gare de Bretigny, c'est que ceux qui devaient faire la tournée ne l'avait pas faite ou qu'on ne leur avait demandé de la faire. Le reste n'est, je crains, que propagande.