IIs vont cette semaine aux personnes, sociétés et organismes suivants:

  • A Mohed Altrad, fondateur et PDG du groupe éponyme Altrad spécialisé dans les échafaudages, les services à l'industrie et les bétonnières. il est basé à Montpellier et emploie 16 722 salariés et a surtout su grossir au fil des ans pour devenir le leader européens des services à l'industrie par croissance externe en rachetant l'allemand Plettac en 2004 puis en 2015 le Hollandais Hertel ce qui lui a permis de doubler son chiffre d'affaire à 1,573 milliards d'euros.Un petit exploit pour une société de services!
    Il réalise désormais 32 pct de son chiffre d'affaire en Grande Bretagne, 57 pct en zone Euro, et 11pct dans les pays émergents. 
    Son PDG a été distingué  du titre de lauréat de l'Entrepreneur Mondial qui lui a été remis à Monaco.Un Grand Bravo pour sa réussite commerciale et managèriale pour, en quelques années, avoir amené sa société au premier rang européene dans sa spécialité 

  • A Renault pour le lancement très réussi de sa voiture à très bas coût développée pour le marché Indien, la Kwid, qui s'est déjà,immatriculée là bas en trois mois à 14 000 exemplaires et dont Renault a pris 70 000 commandes. Il a été obligé  de réviser le plan de production de sa nouvelle usine de Chennai à 120 000 voitures sur l'année et sera peut être même obligé de monter à 150 000!
    Cette voiture ultralowcost est vendu là bas entre 3500 et 4800 euros. C'est du jamais vu comme démarrage d'un nouveau modèle d'une marque en plus quasiment inconnue là bas. Pour arriver à de tels prix de ventes, il a fallu tirer parti des très bas coût de main d'oeuvre du pays, d'un taux d'intégration des composants à 98 pct qui évite les frais d'importation, de prestations quand même minimales avec le moteur trois cylindres et du partage des coûts de conception et développement avec Nissan..
    Reste qu'elle a un look attractif qui participe de son attractivité globale. Même rendu en France, elle aurait surement du succès! Un Grand Bravo à Renault et à Carlos Ghosn, n'est ce pas Monsieur Macron? 

  • A Thalès qui vient de remporter la modernisation du métro du Caire pour lequel il doit remplacer les équipements installés dans les années 1980 par des solutions billétiques, c'est à dire avec des titres de transport magnétiques sans contact.Il s'agit d'un contrat à 1 milliard d'euros qui comprend 850 portillons d'accès,100 terminaux de ventes et 75 portatifs supervisés par le système TransCity. Le métro du Caire est l'un des métro les plus utilisés du monde avec 4 millions de passagers/Jour.Thalès est le leader mondial de la Billétique et des télécoms intégrés sans les matériels roulants contrairement à Siemens et Alstom qui jouent sur les trois tableaux mais au détriment de l'aspect systèmes de gestion et supervision.
    Thalès est présent avec ses systèmes de gestion dans plus de 100 grandes villes du monde et pour plus de 80 lignes de métro. Un Grand Bravo à Thalès pour ce leadership acquis à la force de la technologie