Les humains ne sont sur notre planéte que depuis très peu de temps à l'échelle cosmique et l'espérance de vie de notre planète elle même est à la fois inconnue et vraisemblablement limité. Par contre sa mort est à peu près certaine et  donc vraisemblablement la nôtre également, dans ,je vous rassure, des millions d'années lumières

Les astronomes qui auscultent le ciel et les étoiles de plus en plus loin ont identifié récemment une étoile en train de mourir et autour de laquelle un équivalent de notre système solaire est également en train de disparaitre. Ce drame cosmique en train de se jouer se situe à 570 années lumières de nous dans la constellation de la Vierge.Ce sont des scientifiques du Centre Harvard Smithsonian pour l'Astrophysique qui ont repéré ce suysteme solaire en train de mourir à l'aide du téléscope spatial Kepler de la Nasa avec l'aide de différents téléscopes terrestres

ScMortdelaTerre256

Une étoile du type de notre Soleil fonctionne grace à l'hydrogène qui la compose et qui alimente les réactions de fusions qui se passent à sa surface et qui créent la lumière et la chaleur qu'elle envoie partout dans l'espace qui l'entoure. Quand sa "dotation" d'hydrogène finit par diminuer puis disparaitre, elle gonfle en un objet qui est 100 à 200 fois plus gros que la taille de l'étoile originelle que l'on nomme un Géant Rouge avant de s'écrouler en un corps cosmique que l'on appelle une Naine blanche qui possède elle un gravité intense.     

La Naine blanche identifié par le Centre Harvard Smithsonian a une taille un peu plus grosse que la Terre et son soleil est dans un processus de destruction qui va durer 5 millions d'années. Cette équivalente de notre Terre, du fait de sa proximité avec son étoile, sera probablement engloutie dans la Géante Rouge qui va se former.Même si elle arrive à survivre à la phase Géant Rouge, il est probable que la Naine Blanche qui lui succédera voit les trajectoires des planètes qui tournent autour d'elle se modifier du fait de l'accroissement de sa gravité et qu'elles finissent pas s'écraser sur la Naine Blanche.

Le telescope spatial Kepler durant l'été 2014 a fait un revue complète de 20 000 étoiles dont il avait pu répérer, chez certaines d'entre elles, des diminutions brutales de luminosité qui sont typiques de situation de croisement entre une étoile et un objet planétaire. C'était le premier objet planétaire de ce type observé alors qu'il était dans une situation d'écrasement proche ( en millions d'années lumières neanmoins ) sur son soleil/Naine Blanche. La planète était entourée de débris et de poussières provenant de sa désintégration sous les effets combinés des forces d'attraction son soleil et de la chaleur qu'il dégage.