ScPollutionImmatautosChine021Vous savez que les grandes villes de Chine sont saturées de pollution atmosphérique de part les énormes populations qui y sont rassemblées,la circulation automobile chaotique qui s'y déroule et les centrales électriques au charbon qui les entourent pour leur fournir l'eléctricité dont elles ont besoin. Une ville comme la capitale Pekin, vit dans un brouillard permanent et les habitants sont obligés de porter des masques en papier pour s'en protéger.

Ces mêmes habitants sont de plus en plus conscients qu'un tel niveau de pollution est insupportable à terme et commencent à exprimer ouvertement leur insatisfaction.

Au point que dans un certain nombre d'entre elles, les municipalités en sont venues à prendre des mesures restrictives sur les achats ou utilisation de véhicules. En voiçi la liste sur la carte ci contre avec le pannel de mesures restrictives. Certaines ont choisi la limitation du nombre d'achats de voitures nouvelles comme la dernière venue de cette liste, Shenzhen,4ême ville chinoise avec 15 millions d'habitants mais la plus forte densité de circulation avec 3,15 millions de voitures en circulation, 1 de plus que Shangai.

Certaines ont interdit l'achat d'une 3ême voiture, dans d'autres c'est aux enchères que se font les ventes de plaques d'immatriculations, pour la totalité ou une partie seulement du quota annuel, dans d'autres le quota annuel est partagé entre voitures classiques et électriques,dans d'autres enfin c'est par loterie que se fait l'attibution de droit à l'achat. Une plaque d'immatriculation dans ces villes coute quasiment le même prix que la voiture elle même.

Et comme la Chine est devenue le premier marché mondial automobile, c'est ce marché là qui va décider des tendances futures de l'automobile. C'est en Chine aussi que se jouera le futur de la voiture électrique.

A suivre avec attention.