• Ainsi donc ce que disait Ecomouv était vrai, il va vous en couter 800 millions d'euros d'avoir à l'initiative de Notre Ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, supprimé la fameuse Ecotaxe dont on nous avait venté la justice sociale puisque grace à elle, les pollueurs devenaient les payeurs.
    Le contrat avec les pouvoirs publics prévoyait qu'en cas de rupture de contrat, les pouvoirs publics paieraient 800 millions d'euros et c'est bien ce qu'Ecomouv avait annoncé publiquement. C'est exactement ce qu'on vient d'annoncer comme devant être finalement payé par l'Etat à un moment ou les téléspectateurs ou auditeurs ne sont pas très présents face aux écrans. 400 immédiatement à Ecomouv' et 400 à raison de 40 tous les ans aux différentes banques créditrices. Ca fait bien 800!
    Il avait été dit également que le personnel serait payé pendant un an complet par la société.Promesse oubliée sans doute, ils ont été licenciés depuis.
    Sans compter qu'après avoir indemniser Ecomouv',il restera enfin à indemniser les sociétés qui avaient acceptées de distribuer le télépéage auprès des sociétés de transport, les SHT, sociétés habilités au télépéage. Elles s'appellent Axxes,DKV,Eurotoil,Ressa,Total et Télépass et avinet acceptés de distribuer à leurs clients transporteurs, les badges/GPS, et abonnements qui permettaient la mise en route du systèeme et l'enregistrement des véhicules.Coût estimé pour l'état et les contribuables, 200 millions d'euros supplémentaires! Royal, non ce petit milliard de dépenses inattendues?  
  • 900 voitures incendiées cette année. C'est tout juste si nos médias ne nous annoncent pas une grande victoire. C'est pourtant le chiffre que j'avais en tête depuis déjà un certain nombre d'année tous les ans. Nul doute que leurs propriétaires, voire leurs assureurs, les apprécient à leur juste valeur.
  • Les festivités de fin d'année à Paris. Il se trouve qu'étant à Paris en cette fin 2014, j'avais essayé de voir à la télévision s'il y avait un feu d'artifice sur les Champs Elysées. Aucune information sur le sujet non plus que sur la parade qui était prévue le lendemain sur les mêmes Champs Elysées.
    Apparemment je n'ai rien perdu, ca ne cassait rien nous dit on maintenant en nous en informant.Nous sommes toujours le premier pays à destination touristique en concluent les journalistes de services
  • Monsieur Thomas Piketty, économiste de gauche brillant, si on se fie au tirage de son dernier livre, qui avait été distinguée par la Secrétaire d'Etat à la Recherche et aux Universités, Mme Fioraso, comme suffisamment méritant pour se voir attribuer la Légion d'Honneur a osé publiquement la refuser au motif que ce n'etait pas à une gouvernement de décider des mérites des uns et des autres.
    Sur le fond, il n'a pas tort encore que je ne sais pas si le dit Monsieur Piketty n'était pas un chercheur émérite du CNRS ou de telle ou telle Université auquel cas sa Ministre de tutelle avait bien le droit de lui faire connaitre par ce moyen son opinion sur la qualité du travail qu'il effectuait pour son administration.
    J'avais cru comprendre précédemment que pour briguer la dite Légion d'Honneur, il fallait la demander officiellement. On nous dit maintenant que chaque Ministère en fait à sa guise, que certains préviennent les intéressés et d'autres pas.Bref, cette attribution de la plus haute distinction française donne une certaine impression de pagaille ce que l'on pourrait tolérer des Palmes Académiques mais pas vraiment de la Légion d'Honneur.
  • Merci, Madame Duflot, qui en tant que Ministre du Logement était censée être le bras armé de la République pour tenir la promesse électorale de notre ex candidat à la Présidence et Président maintenant, les 500 000 logements construits en France par an. On va en effet passer sous la barre des 300 000 logements mis en chantier cette année à 299 199 exactement. Pour l'année prochaine, la situation a peu de chance de s'améliorer avec une statistique des permis de construire en baisse à fin novembre de 11,9 pct à 92 643 logements autorisés à la construction sur l'année 2014. Madame Pinel a du travail pour redresser tout ça d'autant que l'activité dans le logement a un impact direct sur le chomage....
    Par ailleurs, la mise en place de la loi sur la pénibilité, qui affectera l'industrie du bâtiment, ne va pas non plus dans le sens d'un redemarrage de la construction de logements