C'est bizarre, il y a des questions simples que nos autorités, nos députés ou nos médias devraient se poser avant de laisser se développer des mouvement sociaux graves, voire des actions en justice qui n'auraient peut être pas lieu d'encombrer nos tribunaux.Voire même dans certains cas de légiférer! 

Prenons l'exemple du programme informatique UberTop. La première question que je me suis posée, en en entendant parler longuement et positivement dans nos médias a été: Si je me livre à une telle activité, serais je couvert par mon assurance en cas d'accident? Je suis donc aller consulter le contrat d'assurance de mon véhicule et j'y ai lu que je m'y étais engagé à "Ne jamais utiliser mon véhicule pour des transports à titre onéreux ou de marchandise".

C'est donc clair, si je prend un passager par l'intermédiaire de UberTop ou de BlaBlacar, je ne suis plus assuré.

Je suis allé voir ensuite si je pouvais circuler sans assurance et si je le faisais, si c'était réprimé par la loi. La réponse est claire, l'assurance est obligatoire et toute personne qui circule sans assurance est passible de :

1750 euros d'amende
3 ans de suspension de permis de conduire
Un stage de sensibilisation à la sécurité routière à suivre à vos frais
La confiscation du véhicule
Eventuellement des peines de travail d'intérêt général

Ouf! Ca risque de couter très cher finalement.

Si par ailleurs vous avez un accident avec un passager payant et que celui çi est blessé,vous serez condamné à prendre en charge financièrement les réparations et les soins médicaux à vos passagers en plus des votres et pourrez être attaqué par leurs proches en dommage et intérêts en particulier en cas de décès.

Tout ceci fait un "package" très dissuasif à faire ce métier dans ces conditions.? Pourquoi nos médias et nos députés ne nous le disent pas haut et fort à la télévision? Et pourquoi police et gendarmes ne font ils pas de contrôles de ce type?Est ce parce que Monsieur Macron entendait dans un premier temps libéraliser aussi le métier de taxi à l'aide du programme UberTop? Je ne sais.

Il est encore temps de réagir et de mettre en place des controles routiers qui seront forcément dissuasif et peuvent tuer dans l'oeuf UberTop et Blablacar. Chiche, messieurs!