Voiçi le monde occidental lancé de plus en plus dans des opérations militaires et belliqueuses.Certaines qu'il a suscité lui même en voulant promouvoir son mode de pensée, la démocratie, dans des pays qui préfèrent, ou sont plus habitués, à des modes dictatoriaux. Pour avoir vécu en Afrique, je me souviens encore, tout frais arrivé dans le pays, avoir été interpellé par un Ministre des Finances, qui me disait,-sans doute m'avait il jugé un peu "mou"-, que "l'Africain aimait le bâton". Sic!

Pendant longtemps, ce sont les Etats Unis qui ont joué aux maitres du monde, quitte parfois à nous remplacer dans un tel rôle (Indochine) en y mettant les moyens militaires qui allaient avec ce rôle. Les choses ont changé avec l'intervention en Irak dans laquelle ils ont remplacé un dictateur par la plus somptueuse pagaille politicienne que l'on pouvait imaginer. Saddam Hussein et la laîcité sont partis pour y être remplacé par la guerre de religion sur fond de dissolution de l'armée de Saddam qui tenait le pays ...à sa manière. Même topo en Egypte où les Etats Unis, en acceptant les frères musulmans comme des démocrates respectables, ont laissé l'islamisme extrémiste prendre le pouvoir en s'obligeant à accepter le retour du militaire de service pour rétablir au prix fort une dictature et la paix civile! Bien joué, non ?

Reste que pour maîtriser un monde qui est plus à nos portes qu'à celle des américains, nous nous sommes mis, nous européens, à intervenir militairement; Ce fut le cas de Sarkozy et des anglais contre Khadafi puis plus récemment de notre Président nouveau, François Hollande, au Mali contre Al Qaïda et désormais dans le vaste espace aux confins de la Syrie, du Kurdistan et l'Irak dans l'Etat Islamique de l'Irak et du Levant, en arabe Daech, à partir de notre base aérienne d'Abu Dhabi, -que nous devons à Sartkozy- et de sa dotation de Rafales.

Reste qu'il faudrait désormais se poser sérieusement la question des moyens militaires de l'Union Européenne. Or vous avez peut être entendu dire que, pour l'armée allemande, la Bundeswehr, l'intendance ne suit plus! Pour l'arme la plus demandée à l'heure actuelle l'aviation, seuls 8 de ses Eurofighter, sur les 109 de sa dotation, sont en état de voler! Et sur les 33 Helicoptères NH 90 et les 56 Transall de transports seuls 5 et 21 d'entre eux respectivement, sont en état de voler.

Pour l'armée française, l'incertitude provient des questions de budget. Même si il existe une loi de programmation militaire qui fixe sur plusieurs années le financement des besoins les plus pressants, les recettes en sont hypothétiques car basées sur des recettes dite extra budgétaires c'est à dire non réalisées et seulement estimées, comme la vente de fréquence de télécommunication pour la TNT. Quant à nos Rafales qui, forcément s'usent voire peuvent être abattus au combat, le maintien de la chaine de fabrication dépend de leur vente à l'Inde qui n'est pas bouclée, ni certaine.

Les opérations extérieures coutent également cher en primes salariales, en carburants, en frais divers qui ne sont pas pris en comptes dans les budgets. Bref alors que nos déficits perdurent, que peu d'efforts sont fait sur la réduction des dépenses, on se demande bien comment elle pourra maintenir son rythme d'intervention et comment elle pourra remplacer ses matériels.

L'idée dans l'air en ce moment, c'est d'appliquer aux armées la méthode qui marche dans le civil, les PPP, les partenariats public privé dans un version militaire qui se rapproche de la location de véhicules.Elle passerait par la création de société de projet dont le capital serait partiellement fourni par les produits de cession de telle ou telle vente de fréquence, de ventes d'actifs immobiliers et d'argent privé pour acheter les matériels dont l'armée a besoin et que la dite société de projet lui louerait. Vous avez compris, comme pour les PPP, c'est transformer de l'investissement en loyer, c'est faire payer à nos enfants le simple maintien de nos équipements militaires!

Reste à monter le système, c'est à dire à trouver des investisseurs privés et définir les loyers en montant et durée des matériels inhabituels dont nos armées s'équipent, chars, avions de chasse, ravitailleurs, bateaux de commandement type Mistral voire... un porte avions. Objectif, ouvrir les première sociétés de projet dès 2015.

Pauvre Europe et Pauvre France....