• ScGrèveAirFrance012

    Celle de la gestion douteuse de la grève des pilotes à Air France. Voila un PDG d'entreprise qui décide avec l'accord de son conseil d'administration dans lequel doivent bien sièger des représentants de l'Etat, de lancer une filiale low cost concurrente des Easyjet et Ryanair pour assurer les trajets internes à la France et assurer la collecte de passagers en provenance de toute l'Europe vers le "Hub" de Roissy d'Air France et y remplir ses vols transcontinentaux. Une nécessité absolue pour que la compagnie survive à terme, face à des Ryanair ou Easyjet qui transportent déjà plus de voyageurs que Air France-KLM.
    Après une semaine complète de grève et une seconde annoncée, le PDG tient toujours bon. Alors que le Premier Ministre, en voyage en Allemagne, soutient le PDG, on apprend que, dans son dos en quelque sorte, le secrétaire d'Etat aux transports, Monsieur Vidalies, a négocié discrètement dans son dos avec les syndicats pour supprimer le projet Transavia, à contre pied du Premier ministre. C'est même le dit secrétaire d'état qui en fait l'annonce alors que, dans le même temps, le PDG tenait bon sur son plan de survie. Pour une société privée dont l'Etat ne detient plus que 15 pct des actions, c'est un peu fort de café, non?
    En baissant culotte, à l'ancienne, face à un syndicat très minoritaire et en oubliant la position des personnels au sol qui, eux, ont peur de perdre leurs emplois pour les "enfants gatés" que sont les dits pilotes, nos ministres et sous ministres ont "tué" le PDG qui ne pourra plus mener la société après un tel desaveu.Quel amateurisme! En plus, même en baissant pavillon en rase campagne, ça n'a pas suffi à arreter la grève qui continue sur la revendication que les pilotes Air France et Transavia , deux sociétés juridiquement séparées, soient interchangeables entre les deux compagnies, y compris dans leur statut. Alors Monsieur Vidalie, vous qui avez déclenché cette pagaille noire, quand vous soucierez vous des intérêts des milliers de clients d'Air France qui sont aussi des électeurs, savez vous?

    Français, préparez vous à devoir à court terme renflouer Air France qui risque fort de ne pas survivre à un tel désastre.syndical . Dans un pays qui respecte plus ses syndicalistes que ses chefs d'entreprise, ce n'est pas très surprenant. 

    Un commentaire à l'attention de notre Premier Ministre: Quand va t il se décider à réquisitionner les pilotes d'Air France ?

  • Vous savez que notre Education Nationale et son ancien ministre Vincent Peillon, aujourd'hui récompensé de son mandat par le leadership de la ligne PS aux Européennes qui l'a amené pantoufler à Strasbourg, avait voulu promouvoir ce que l'on appellle la théorie du genre, ce qui n'était sans doute pas la première priorité de son administration. Pour cela il avait par circulaire "fait la promotion", d'un site de la ligue Azur en principe luttant contre l'homophobie.
    Cette circulaire avait été attaquée en justice pour "excès de pouvoir" par la Confédération Nationale des Associations familiales catholiques. devant la Conseil d'Etat, la cour de cassation de la justice administrative.Le jugement est encore en délibéré et devrait être prononcé bientot. Les commentaires du rapporteur de l'affaire sont par contre très critique à l'egard de l'ancien ministre.
    Il est allé voir la site de la dite association et y a trouvé l'évocation de certains pratiques illégales comme l'insémination artisanale, la drogue oi la pédophilie et des prises de position favorables à la PMA, procréation médicalement assistée pour les lesbiennes. De même il est possible de télécharger sur le site une brochure intitulée "Tomber la culotte" qui fait l'éloge, d'après le rapporteur, du sadomasochisme,du libertinage dans des termes apparemment choquant ppur des enfants voire des parents
    En conclusion ce site est en contradiction avec les principes de neutralité de l'Ecole et de liberté de conscience.
    Arttendons le jugement final, mais les termes du rapport sont particulierement sevères pour la position du Ministre de l'Education Nationale et sa promotion de cette association à de jeunes enfants.

  • Une autre bourde en gestation concerne le temps de travail des officiers de Police pour lequel la Commission de Bruxelles va adresser un avis motivé à la France qui est la dernière étape avant amende.L'affaire concerne le statut de commandement de la police nationale dont les discussions ont été faites dans les années 2008 en ignorant complètement la Directive européenne sur le temps de travail qui impose un nombre maximal d'heures ( 48) par semaine et 11 hrs de répos toutes les 24 hrs.
    Le SNCI syndicat avait déposé plainte auprès de la Commission dès 2009 qui avait résolu d'ouvrir une procédure d'infraction en 2013 devant l'inertie des pouvoirs publics français.Le risque pour ce non respect d'une directive européenne peut être lourd.