26 juillet 2014

Le chien et les chacals:Une fable de La Fontaine

Du coquin que l’on choie, il faut craindre les tours> Et ne point espérer de caresse en retour.> Pour l’avoir ignoré, maints nigauds en pâtirent.> C’est ce dont je désire, lecteur, t’entretenir. Après dix ans et plus d’homériques batailles,> De méchants pugilats, d’incessantes chamailles,> Un chien estoit bien aise d’avoir signé la paix> Avecque son voisin, chacal fort éclopé> A l’allure fuyante, que l’on montroit du doigt,> Qui n’avoit plus qu’un oeil, chassieux de surcroît,> Et dont l’odeur,... [Lire la suite]
Posté par CaDerange à 06:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]