• 10pct du marché mondial des médicaments sont contrefaits. Des contrefacteurs qui devraient d'ailleurs être plus coinsidérés comme des contrefacteurs de boites de médicaments que de médicaments eux mêmes car c'est par celle des emballages que commence la contrefaction de ces produits.

    Une fois l'imitation de cet emballage réalisé avec une qualité de copie jugée acceptable, il faut passer à la copie du     cachet ou du comprimé  lui même et là force est de constater que les faussaires y attacehnet boine moins d'importance qu'à celle de l'emballage. Tout au plus faut il essayer de bien reproduire la couleur de l'original! La substance active, on s'en moque un peu. C'est ce qui résulte tout au moins de l'expérience de notre compagnie pharmaceutique nationale Sanofi qui a du installer un laboratoire de 600 m2 et de 13 personnes à Tours pour analyser les milliers d'échantillons de produits contrefaits qui lui sont envoyés régulièrement.

    On trouve de tout dans ces médicaments contrefaits, nous dit le laboratoire Sanofi! De la farine, du lactose, du sucre, de la poussière mais aussi de la peinture et de l'antigel pour les médicaments colorés.Le principe actif y est très rarement présent et pas au bon dosage en tous cas. Ils peuvent aussi contenir des produits toxiques comme un sirop contre la toux qui a fait 84 morts au Nigéria.

    Même les pays les plus développés peuvent en être les victimes commes les Etats Unis où une contrefaction de l'Avastin, un remède contre le cancer coléorectal, sans aucun principe actif a été detecté un certain temps.
    Selon l'OMS, 30pct des médicaments sont contrefaits dans certaines régions d'Afrique et jusqu'à 60 pct au Nigéria! Un business juteux puisqu'évalué à 200 milliards d'euros, par le World Economic Forum. Et qui touche tous les médicaments et pas seulement les "blockbusters", les médicaments vedettes, comme le Viagra le plus copié au monde. Mêmes les génériques sont copiés, peut être d'ailleurs parce que le graphisme de leurs emballages est plus facile à reproduire! 

    Le phénomène existe depuis de nombreuses années dans les pays en voie de développement dont le niveau de vie faible ne permettait pas de se soigner correctement.L'arrivée d' Internet a néanmoins été un accélérateur formidable de son développement en en permettant l'envoie sans passer par la case "douanes" et en supprimant l'obligation de l'ordonnance pour leur délivrance. Sur Internet à l'heure actuelle, un médicament sur deux seraient des faux.  

  • Un mot sur une capitale régionale peu connue à l'occasion de l'inauguration du nouveau musée consacré à l'oeuvre d'un de ses enfants. Je veux parler de Rodez, préfecture de l'Aveyron, du peintre Pierre Soulages, créateur de l'OutreNoir et du musée qui va lui être consacré et sera inauguré par le Président de la République dans quelques jours.

    Un musée qui lui sera consacré de son vivant puisque Pierre Soulages a toujours bon pîed bon oeil à 94 ans , preuve s'il en était besoin que le climat plutôt rude de l'Aveyron, ça conserve! Un musée dont je vous ai déjà parlé durant sa construction et qui se présente sous la forme de Cinq cubes en acier Corten, un acier spécial qui conserve un aspect "rouillé" permanent.Le cabinet d'architecte qui l'a conçu, RCR, est catalan, de Barcelone et apportera dans une région qui a accueilli beaucoup de réfugiés espagnols de la guerre d'Espagne, un temoignage de ces liens avec l'Espagne proche   Pierre Soulages qui est tout aussi connu à l'étranger qu'en France a fait don à sa ville natale d'une collection de 500 pièces dont 264 oeuvres d'art valorisées à 50 millions d'euros à condition que le musée dispose d'un espace d'expositions temporaires de façon à ce qu'il ne devienne pas seulement un mausolée.Le dit espace aura une surface de 500 m2 pour 1800 m2 pour la partie permanente consacrée à Soulages.Il comprendra aussi un auditorium et la restauration sera assurée par le 3 étoiles aveyronnais bien connu, Michel Bras.
     
    Le conservateur espère attirer 150 000 visiteurs par an et rappeller aux français que l'Aveyron est un haut lieu du tourisme entre l'Abbatiale de Conques, les gorges du Tarn et le viaduc de Millau, atteignable désormais par l'autoroute. Si donc cette année vous n'avez pas encore défini votre région de villégiature, passez par Rodez pour y contempler 22 des grandes peintures monochromes en OutreNoir qui y seront exposées jusqu'en octobre. Elles valent le détour.
    De nos jours disposer d'un musée à l'architecture derangeante et aux expositions marquantes est un plus qui peut revitaliser une ville comme le Musée Guggenheim l'a fait à Bilbao. Souhaitons qu'il en soit de même pour Rodez et sa région!
     
  • Autre musée en gestation dont on a beaucoup parlé à l'époque de la polémique sur son emplacement dans le jardin d'Acclimatation  du Bois de Boulogne, le musée de la Fondation Louis Vuitton dont la dernière pierre a été posée par le maire de Paris, Bertrand Delanoë, en décembre et la réception des travaux faite en janvier. Son architecture spectaculaire est de l'architecte américain Frank Gehry  auteur du Musée Guggenheim de Bilbao. Il en aura couté une centaine de millions d'euros pour le construire à Vuitton et/ou à Bernard Arnaud, non compris les collections qui ne sont pas connues pour l'instant. 

    Ce sera le plus important musée privé français et ce sera un exemple d'une pratique courante chez les anglo-saxons mais peu fréquente en France, le mécénat puisque le musée reviendra à la ville de Paris en 2062,cinquante cinq ans après la signature originelle des accords  entre  l'entreprise Louis Vuitton et la Mairie de Paris qui en aura permis la construction.

    Pour en connaitre les détails et les collections futures il n'y a plus qu'à attendre la FIAC de Paris à l'occasion de laquelle il sera inaugurée et qui rassemblera dans la capitale tout ce que le monde compte comme amateurs d'art. C'est peut être dans ce genre de détail que l'on peut sentir la différence entre Musée Publics et Privé !