ScCarteCorporelleémotionsNous avons l’habitude de relier à telle ou telle zone précise du cerveau telle ou telle activité de l’être humain ou à telle ou telle occurrence émotionnelle. Beaucoup moins par rapport à telle ou telle zone du corps humain.

C'’est l’existence d’un tel lien particulier qu’une équipe de chercheurs finno-américaine a investigué et dont ils viennent de publier les résultats. Ils ont ainsi soumis un échantillon de 700 volontaires qu’ils ont soumis à des images ou des vidéos qui étaient censées susciter chez eux telle ou telle émotion particulière. On demandait aux participants de représenter sur une silhouette humaine la partie de leur corps que cette stimulation avait activée ou au contraire dont l’activité diminuait.

Le résultat est dans le tableau ci contre. Les émotions dites primaires, joie, colère, peur, surprise sont associées à une augmentation d’activité dans la poitrine. Alors que celle comme la tristesse se traduit par une diminution d’activité du bas du corps et que le bonheur fait rayonner le corps.

A quoi va servir cette topographie émotionno-corporelle ? Comme toute recherche fondamentale, on ne le sait pas encore.On pourra probablement l’utiliser dans l’exploration des mécanismes psycho-somatiques ou dans l’étude de certaines maladies qui relit corps et mal-êtres comme l’anorexie, ou encore pour identifier certains dysfonctionnements émotionnels.

Nul doute que les chercheurs qui ont réalisé cette étude ont déjà des idées sur sa suite !