Voila plus de vingt ans que Internet a envahi notre vie, nos lieux de vie et même de travail, et n'a pas arrété de nous apporter de nouvelles fonctionalités. De ce fait, notre vie de tous les jours a changé considérablement au point qu'Internet en fait maintenant partie, de la nôtre et de celle de nos enfants, et ce à un niveau parfois considérable.

Nous avons donc un recul relativement considérable vis à vis de ce nouveau média qui nous permet d'émettre un certain jugement sur ses avantages, ses petits inconvénients et même ses gros défauts. Voiçi ce à quoi je suis personnellement arrivé.

Internet est à la fois un média de communication, personnelle ou publique, par lequel nous pouvons échanger avec les uns et les autres et exprimer nos avis et opinions sur tel ou tel sujet, et un média commercial qui permet de vendre ou de s'approvisionner dans toutes sortes de produits ou de services de tout types. C'est aussi un outil de recherche et de fourniture de savoirs comme le montre le développement du e-learning. C'est devenu aussi un outil de paiement,un outil de recherche d'informations pratiques ou académique, une télévision, un outil de jeux, seuls ou en réseau, un guide Michelin, un GPS, que sais je encore? Bref, au fur et à mesure que les applications s'en développent, que les matériels qui les supportent sont de plus en plus pratiques et performant, Internet devient le support audiovisuel que tous les français utilisent, de 7 à 77 ans comme Tintin.

Mais sa réussite principale, c'est d'avoir réussi à construire les fameux réseaux sociaux, les facebook, les twitters et autres ask.com. Sans compter l'autre outil indispensable à la pratique d'Internet, les moteurs de recherches, Google, Bing, Explorer ou le français Qwant.Tout un monde complexe qui vit en fin de compte exclusivement de la publicité. Bien sur les nouveaux utilisateurs de ce média gènent parfois tel ou tel fournisseur "ancien" du même service, ou telle ou telle corporation qui auparavant occupait le devant de la scène sans partage et qui se trouvent aujourd'hui confrontés à une concurrence tous azimuths.

Mais son gros avantage,à mon sens, a été de donner l'occasion aux petits, aux sans grade de cette société, d'exprimer leurs opinions face à ceux qui détenaient auparavant le savoir et l'information, le milieu politique et celui des médias. Au point que ces derniers s'énervent en quelque sorte de voir "leur" pouvoir de "dire les choses" et "d'édicter les grandes orientations du monde", confisqué par ce qu'ils considérent comme des "non sachants". L'internet à fait surgir une instantanéité des faits et une multiplication des commentaires qui porte ombrage à la pensée unique des courants politiques et médiatiques traditionnels

Autre avantage, il a permis d'assurer la communication entre les hommes et les sociétés d'un bout du globe terrestre à l'autre de manière à ce qu'ils commencent à se comprendre. Il a fait baisser les dépenses de courriers et sauver quelques fôréts au détriment des services postaux que, peu à peu, içi ou là, on voit se restructurer. Et puis il a crée le commerce électronique, plus pratique, plus rapide et moins cher. Je passe sur les milliers d'application pratiques qui permettent de régler tel ou tel petit problème ou de trouver telle ou telle information vite et bien.

Reste que son appport principal à nôtre civilisation a été de permettre l'émergence d'une nouvelle démocratie, participative comme dirait Madame Royal, qui permette de montrer des évènements qui, sans internet, seraient restés inconnus des populations et d'exprimer des opinions qui sans lui seraient restés lettre morte. Désolé messieurs nos politiques, il va falloir que vous adaptiez vos discours à ces opinions diverses que vous faisiez semblant d'ignorer. Au lieu de nous imposer haut et fort vos idées et vos idéologies, il vous faudra écouter ce qu'en disent vos électeurs. C'est vrai également du pouvoir médiatique qui depuis longtemps a abandonné le journalisme d'investigation au profit de la répétition des dépèches d'agences. Internet, ses tweets et ses vidéos les ont, en quelque sorte, remplacés 

Par contre, Internet n'a pas que des qualités. Il a donné accès à des sites douteux dont la consultation peut être dangereuse  pour de jeunes adolescent(tes), voire des enfants, a permis la mise sur le marché de produits frelatés, particulièrement des médicaments, et a impulsé le marché de la drogue. Il a permis que des réseaux mafieux ou terroristes se constituent puis fonctionnent ouvertement au détriment de la sécurité publique  

Mais surtout il consomme une énergie folle ! Car pour assurer la transmission d'un bout à l'autre du globe terrestre quasiment dans l'instant, il faut passer par des centaines de  Data Centers, Centres de données, qui sont constitués de dizaines de milliers de serveurs qui chauffent comme tout ordinateur et que donc il faut refroidir en permanence à grand renfort d'énergie. Tout cela pour se passer les uns aux autres des milliards de photos familiales qui n'offrent pas grand intêrét à toute personne étrangère aux correspondants intéressés. Ou pour jouer on line pendant des heures avec des correspondants de tous les pays du monde!

Or en ces périodes d'épuisement proche des gisements d'énergies fossiles, peut être devrions nous limiter le nombre d'heures de consultation de ces sites, ou le nombre d'amis Facebook, ou encore les millions de "likes"!

Je vous laisse y réfléchir