Les Pompes Funèbres Générales sont un organisme crée en 1884 qui demeure le nom le plus connu de cette profession. Elles réalisent pas moins de 120 000 obsèques par an et sont passées entre de mutiples mains au fil des ans, dont la Lyonnaise des Eaux en 1980, le leader mondial du métier, l'américain SCI, en 1995 qui le revendra au management, puis différents fonds d'investissement dont Vestra Capital partners et Astorg Partners, son actionnaire majoritaire depuis 2007.

Nouvelle péripétie cette année, Astorg Partners vient de les revendre à ....un fond d'investissement Russe appellé Pamplona pour un montant de l'ordre de 900 Millions d'euros! Pamplona appartient à la banque russe Alfa Bank, elle même controlée par l'oligarque russe Mikhael Fridmann qui fit fortune sous Eltsine et dont la fortune est estimée par le magazine américain Forbes à 13 milliard de dollars. Pamplona gère 6 milliards d'euros d'actifs et a été candidat, sans succès, à la reprise de la filiale logistique de Peugeot, Gefco.

Le marché des funérailles est de plus de 3 milliards d'euros en France pour un nombre de décès de 530/540 000 par an.OGF, la maison mère des Pompes Funèbres Générales, a fait en 2012, 533 millions d'euros de chiffre d'affaire, emploie 5500 collaborateurs et dispose de deux usines pour y fabriquer 140 000 cercueils. EIle fournit également toutes les ornementations cérémonielles et funéraires, les Pompes justement plus ou moins Grandes et gère maintenant la moitié du parc privé de crématoriums.
Les crémations sont un type d'obsèques de plus en plus choisies par les français (30pct du nombre d'obsèques) sans doute parce que, même s'il vous en coute quand même un cercueil, vous n'avez plus besoin... d'un caveau familial.C'est un créneau porteur dans ce métier peu connu

Désormais donc vous serez enseveli sous controle russe!