En lisant ce titre, vous vous demanderez peut être de quoi il s'agit.Je vais donc commencer par l'explication de ces vocables anglo-saxons.

ScSchowrooming

Showroom  veut dire magasin d'exposition, un positionnement des surfaces de ventes de certains commerces dans lequel l'acheteur potentiel vient pour "voir" le produit qui l'intéresse plutôt que pour l'acheter. Ca a commencé par l'automobile puis ça s'est étendu aux magasins d'électroménager et de nos jours ça a tendance à s'étendre à toutes les surfaces de ventes, jusqu'aux hypermarchés. Or ces surfaces de ventes qui représentent des investissements considérables et ont des frais de personnels importants pour servir le client, n'ont pas vocation à être seulement un lieu de promenade. Ce que signifie justement le mot Showrooming.

Or le consommateur moderne a de plus en plus tendance à faire du showrooming, donc à se promener, plutôt qu'à acheter. La faute à qui? A Internet bien sur qui a modifié les manières de faire du consommateur et a capturé une partie du chiffre d'affaire. Pas dans tous les secteurs du commerce comme vous pouvez voir ci contre mais déjà pour certains avec une capture de part de marché importante.Les difficulté de Darty, de la Fnac ou de telle ou telle enseigne spécialisée n'y sont pas étrangères.

Le consommateur d'aujourd'hui commence à se renseigner sur les sites internet sur les caractéristiques et les prix des modèles qui l'intéressent, puis va voir le modèle dans un showroom et revient chez lui pour passer commande sur Internet, ce qui ne fait pas les affaires du dit showroom.

Il y a une bonne raison à ce comportement, c'est que les sites internet, dont les frais de structures sont bien inférieurs à ceux des magasins traditionnels, peuvent pratiquer des prix plus agressifs. Un sondage récent montre que 5 pct de différence de prix suffit à faire quitter le magasin à 31 pct des acheteurs éventuels, et qu'à 10pct de différence de prix ce sont 7 acheteurs sur 10 qui le quittent! C'est dire la sensibilité des acheteurs au facteur prix.

Passons maintenant au Web To Store, en français d'Internet au magasin. Il est évident que, dans les conditions de marché çi dessus, il faut pour les magasins traditionnels trouver les moyens de combattre l'argument prix des sites net et de les ramener chez eux d'une manière ou d'une autre. Ce sont les techniques dite du Web to Store qui sont en plein développement en ce moment et qui utilisent beaucoup un outil nouveau, les smartphones ou les tablettes qui permettent de connaitre exactement votre localisation.

On peut citer ceux qui vous attirent dans leurs magasins pour y retirer vos achats fait sur internet, comme la Fnac. Ceux qui vous permettent de connaitre l'état des stocks en temps réels dans tel ou tel magasin ce qui vous évite de vous déplacer pour rien. Ce sont les marchands de chaussures par exemple pour lesquels la disponibilité de la pointure et de la couleur est un élément de vente essentiel. Il y a ceux qui sont capables de vous envoyer une offre promotionnelle s'il vous localise à proximité de son propre magasin voire dans celui d'un concurrent ! Il y a ceux qui équipent les vendeurs de tablettes qui permettent de connaitre en temp réel les prix de la concurrence y compris internet et qui peuvent également encaisser directement les clients. Il y a ceux qui testent les lunettes qui vous aident à trouver les rayons de votre liste de course et vous offrent des promotions.

Bref tout le monde se bat pour protéger ses positions dans un monde de plus en plus compliqué avec des intervenants nouveaux et où chacun essaye de tirer avantage des technologies nouvelles !