Nos politiciens et leur haute administration, décidement, ne semblent pas avoir beaucoup de bon sens, du moins si l'on en juge par l'étonnement qu'ils expriment de voir les rentrées fiscales être si maigrelettes !

ScRecettesTVA2013

Comme vous pouvez voir ci contre les rentrées de TVA à fin avril,après quatre mois d'exercice, sont nettement plus faibles que celles escomptées pour pouvoir boucler le budget 2013 prévu de 141,2 Milliards. Elles sont plus faibles de 2,3pct que celles de 2012 à la même époque et même plus faibles que celle de 2011!

Alors que, en construisant son budget 2013, les troupes de Monsieur Moscivici avaient prévues que cet impôt sur la consommation, qui est le plus important contributeur au budget global ( 47pct), aurait du se monter en année pleine à 141,2 Milliards.A ce rythme le déficit final à fin 2013, devrait croître de 10,8 milliards d'euros de plus que la prévision initiale de ....96,9 milliards d'euros

Dans le même temps,la taxe sur les produits énergétiques, l'ex TIPP, qui représente 5pct des recettes de l'Etat est en baisse de 6,2 pct.

Dans les deux cas on s'aperçoit que les français,matraqués fiscalement, sont obligés de se rattraper sur quelque chose, une moindre consommation dans le cas de la baisse des recettes de TVA, ou une restriction marquée de leurs déplacements en voiture.

Il ne fallait pas être grand clerc pour le trouver tout seul, un peu de bon sens aurait suffi. D'autant que les services fiscaux ont déjà observés ce phénomène d'attrition des dépenses en cas d'augmentation forte des impôts ou de baisse du pouvoir d'achat.C'est ce qui a donné lieu à la formule bien connue,"Trop d'impôts, tue l'Impôt "

Et les dépenses, me direz vous? Un budget ca comprend un volet recettes mais aussi un volet dépense, n'est ce pas?Bien sur mais comme vous savez s'il y a un poste du budget sur lequel le gouvernement n'avait pas fait d'effort, ce sont bien les dépenses! Non seulement, elle ne sont pas en baisse mais elles augmentent de 5,1 pct du fait de dépenses qu'il ne me paraissait pas difficile de prévoir, 3,3 milliards de contribution au MES, Mécanisme Européen de Stabilité, et 1,6 pour la BEI Banque Européenne d'Investissement.

Allez! On va bien finir par passer les 100 milliards de déficit cette année.....