L'Allemagne n'avait pas fait de recensement depuis la réunification avec l'Allemagne de l'Est en 1990. Elle avait néanmoins procédé pour estimer sa population, comme on le fait maintenant, par des sondages et des extrapolations qui donnait une population de 81,7 millions d'habitants. Signalons que la population et son évolution est un paramètre important pour prévoir les besoins en infrastructures et équipements des villes et villages.

On savait par un élément que l'on peut suivre année après année, le taux de natalité par femme, que l'Allemagne n'était pas capable d'assurer le renouvellement de sa population. A 1,39 enfant par femme, on est loin du taux minimum necessaire pour ce renouvellement qui est de l'ordre de 2.De ce fait, on savait que depuis 2003, la population allemande decroissait

ScRecensementallemand

Le recensement vient de le confirmer,et même bien au delà de ce que l'on prévoyait, puisque l'on a trouvé seulement 80,5 millions d'habitants, 1,5 millions de moins que le chiffre précédemment pris en compte.Encore sur ces 80,5 millions d'habitants 6,2 sont étrangers dont surtout des turcs, des polonais et des russes.Mais surtout c'est l'age de ses habitants qui est préoccupant. Un allemand sur 5 a plus de 65 ans, c'est à dire ne participe plus à la production de biens et services pour la consommation intérieure mais surtout pour l'exportation dont on sait qu'elle est le moteur de l'Allemagne, voire de l'Union Européenne.

A ce rythme, on assistera à la disparition de 5 millions dans 10 ans et 10 millions dans vingt ans de participants à la force productive du pays! Un quart de la capacité de production actuelle. Un désastre économique annoncé. Et comme on est déjà passé à un age de la retraite fixé à 67 ans, on envisage soit de pousser les jeunes à terminer plus tôt leurs études et rentrer dans la vie active vers  22/23 ans, soit d'accueillir en Allemagne de plus en plus d'étrangers.

ScImmigrationVersAllemagne

D'une certaine manière, ca tombe bien car l'Europe du Sud, elle, est en crise économique profonde avec des taux de chomage qui dépassent les 20pct. Sans compter la France qui a une démographie flamboyante, plus de 65 millions d'habitants, mais qui vient de dépasser les 10pct de chomeurs.

On assiste donc à une fuite des cerveaux des pays du sud vers l'Allemagne qui inquiète d'ailleurs Espagne et Italie car ce n'est pas avec les moins biens formés que l'on fait avancer un pays.Et le pourcentage de jeunes prenant l'allemand en première langue à fait un bond cette année

Plus de 1 millions d'immigrés sont ainsi arrivés travailler en Allemagne en 2012.Mais l'Allemagne est sélective. Comme l'a annoncé Angela Merkel: "Tous ceux qui peuvent contribuer à faire de l'Allemagne un pays ouvert et accueillant pour le personnel qualifié sont encouragés à le faire".Les profils recherchés sont les médecins, les ingénieurs, le personnel soignant et ...les artisans.

Le plombier polonais va devenir l'electricien italien ou le maçon espagnol en attendant...le boucher français peut être

C'est quand même inquiétant pour l'Union Européenne que sa principale base productrice et exportatrice soit si mal en point du point de vue démograophique