La France est anti OGM, ou du moins ses dirigeants pas assez courageux, ou a contrario trop attentifs à tout ce qui pourrait nuire à leur réélection, pour suivre les avis de ses scientifiques qui fournissent obstinément des avis favorables aux essais de cette technologie.

Il a même fallu créer que les pouvoirs publics, du précédent gouvernement d'ailleurs, décident de créer un commission à double tête, d'un coté une Commission scientifique et de l'autre un Comité économique, éthique et social, pour faire dire à l'ensemble de cet organisme ce qu'ils souhaitaient entendre, à savoir qu'il ne fallait pas développer, ni même faire des essais sur le territoire français de végétaux ou de semences génétiquement modifiées.

ScPeupliersjpg

Or, il se trouve qu'ont encore survécu à la fièvre destructrice des faucheurs d'OGM, des peupliers génétiquement modifiés, développés par l'INRA, Institut national de la Recherche Agronomique, pour étudier "l'effet de la modification de la biosynthèse des lignines sur les propriétés du bois". En clair, l'INRA cherchait si une modification de la lignine, constituant principal du bois difficile à utiliser, permettrait de rendre l'obtention de pate à papier ou de biocarburants de seconde génération plus facile. Un sujet de haut intéret technique à fortes retombées économiques possibles.

Il se trouve qu'il reste une parcelle de 1400m2 de ces peupliers génétiquement modifiés,plantés sur les terrains de l'INRA à St Cyr en Val à coté d'Orléans et qui ont survécus jusqu'à aujourd'hui à la vindicte meurtrière des faucheurs d'OGM. Ils ont fait l'objet, jusqu'au 27 mai, comme le veulent nos lois, d'une consultation du public sur www.ogm.gouv.fr, à la suite de quoi le ministre aura deux semaines pour prendre sa décision de poursuite de l'essai ou de sa destruction.

Le dit Ministre a demandé l'avis de sa Commission bicéphale qui lui en a donné naturellement deux, l'un, celui des 40 scientifiques, totalement positif à sa poursuite et l'autre, celui du Comité éthique et social, négatif. La balle est donc revenue dans son camp  et vous pouvez parier sans gros risque qu'il ne souhaitera pas désavouer l'avis de ses amis politiques.
Si le sort de ces pauvres peupliers vous a touché, vous pouvez toujours aller sur le site çi dessus soutenir leur noble cause !!