ll ne se passe guère de jours que nous n'entendions parler, les uns et les autres, de départ de jeunes vers d'autres pays étrangers, des destinations traditionnelles comme l'Angleterre, les Etats Unis, le Canada ou d'autres nouvelles et émergentes comme l'Asie/Océanie ou le Proche et Moyen Orient. Notre organisation consulaire dans le monde fait régulièrement des enquètes sur l'évolution de cette population dans le temps et dans l'espace et sur ses caractéristiques. Elle en a faite une à fin 2012 dont les résultats viennent d'être publiés. Voiçi ce qu'il en ressort:

ScStatsExpatsMonde

 Ils sont très exactement 1 611 064 francais enregistrés comme résidents à l'étranger à fin 2012 dont 17000 nouveaux expatriés cette année.La moitié soit 800 000 d'entre eux sont expatriés en Europe Le reste se réparti entre l'Amérique du Nord (200 000) l'Afrique (210 000 dont 110 000 en zone francophone) le Proche et le Moyen Orient (135 000) , l'Asie/Océanie(120 000) et plus loin l'Amérique du Sud et les pays de l'Est avec 25 000 expatriés chacun. Un chiffre global inférieur à la réalité car l'inscription n'est pas obligatoire dans les consulats

Cette population sur la durée n'arrète pas de s'accroître et a doublée entre 1997 et 2012, soit sur une période de quinze

ScStatsExpatriésans, ce qui correspond à une augmentation moyenne de 4pct tous les ans. On constate néanmoins une rupture de pente dans cette courbe en 2002. On est ainsi passé à cette époque d'une augmentation moyennne de 1pct l'an aux 4 pct actuels.

Par ailleurs ces evolutions ont été très variables suivants les zones géographiques. Les plus dynamiques sur quinze ans ont été le Proche et Moyen Orient et l'Asie/Océanie qui ont vu leur populations doubler et l'Amérique du Nord qui a augmenté de 66 pct. L'Afrique francophone est restée stable alors que l'Afrique anglophone a cru de 50pct. Enfin l'Amérique du Sud et les Pays de l'est commencent à attirer les expatriés avec un doublement de leur population d'expatriés.

En Europe les pays dont la population d'expatriés français est la plus forte est la Suisse (160 000) suivi de la Grande Bretagne  (125 000) et de l'Allemagne stable à 110 000.

Le français expatriés est un cadre très qualifié, diplomé de l'enseignement supérieur dans 58 pct des cas,,cadre en entreprise privé à 33 cpt et à 22 pct dans la fonction publique. Il est constitué d'hommes et de femmes à parité et à 60 pct situés dans la tranche d'age 16/60 ans. S'il est expatrié, c'est pour des raisons professionnelles mais aussi pour une "envie de quitter la France".La durée d'expatriation a aussi tendance à augmenter et ces expatriés ne sont pas enclins à rentrer au pays.

Une réalité un peu éloignée de l'image traditionnelle du français peu enclin à l'expatriation. Quand on voyage dans le monde on en trouve effectivement beaucoup, en général bien dans leur peau, leur pays et leur métier et plutot réservé sur l'image que donne leur pays dans le monde.L'évolution en volume est quand même préoccupante ainsi que cette "envie d'ailleurs" qui semble indiquer un fossé en train de se créer entre la France et ses expatriés.

L'avenir nous donnera sans soute plus d'information sur les raisons de ce fossé et sur son évolution. A suivre donc