• A l'occasion d'un article du 27 octobre 2011 sur l'aciérie de Hayange qui est la seule usine de France à fabriquer...des rails de cheminn de fer, je vous avais signalé l'existence de l'aciériste indien,Tata Steel, qui avait racheté les actifs de la société anglo néerlandaise Corus.Une émanation du groupe familial Tata qui a racheté également  à Ford les marques Jaguar et Land Rover.
    Or Tata Steel vient d'annoncer qu'à cause de la faible demande en Europe qui est son premier marché, il devait passer une dépréciation d'actif de 1,6 milliards de Dollars. "Ces conditions de faiblesse de l'activité économique et des conditions de marché devraient persister à moyen terme, ce qui nous amène à réviser à la baisse nos attentes en terme de flux de trésorerie" a  t elle ajoutée.
  • Le numéro 2 mondial de l'acier, le groupe japonais Nippon Steel & Sumitomo Métals, a annoncé qu ses résultats avaient plongé dans le rouge pour son exercice 2012/2013,à cause d'une chute de la rentabilité de sa division acier du fait de la baisse des prix de ventes de l'acier sur le marché. Le résultat annoncé est finalement une perte de 1,16 milliards d'euros
  • Autre sidérurgiste en mauvaise posture, l'allemand ThyssenKrupp qui lui aussi annonce des pertes de 683 millions de dollars sur ses acieries Nord-américaines et qui va de ce fait supprimer 3000 postes dans le monde. La raison de base en reste la crise de 2008 qui a fait baisser la demande d'acier dans le monde de 30 pct et le chuiffre d'affaire de ThyssenKrupp de 53 milliards d'euros en 2008 à 40 en 2012.De ce fait le groupe essaye de vendre deux de ses aciéries une au Brésil et une en Alabama à des prix de detresse, 3,4 milliards d'euros pour un prix de revient loprs de meru construction de 12 milliards!
  • ArcelorMittal qui est,lui, le premier sidérurgiste mondial, après une mauvaise année 2012 a annoncé un résultat un peu meilleur sur le premier trimestre 2013." L'environnement économique reste difficile, mais notre performance sur le trimestre reflète les actions du management pour contrer les effets de la crise financière".C'est finalement, lui que nous avons voué aux gémonies lors des évènements de Florange, qui se sort le mieux, et de loin, de cette crise. Une crise qu'il n'était pas difficile de comprendre, ni même de prévoir. On ne peut pas attaquer en permanence l'automobile comme outil majeur d'émission de gaz à effet de serre, non plus que de constater bénoitement la crise économique et ses effets et s'étonner que l'on ferme les usines automobiles et que la demande d'acier diminue nettement!
  • Lors de la journée européenne de l'acier qui s'est tenue récemment à Bruxelles, le Commissaire Européen à l'Industrie Antonio Tajani a du rassurer aurant que faire se peut les sidérurgistes en reconnaissant qu'il "fallait mantenant agir et tenter de résoudre le problème". Il travaille donc sur un plan Acier qui doit être présenté en Juin qui doit être, parait il,  le premier exemple d'une nouvelle politique industrielle. Acceptons en l'augure mais à mon sens, il est déjà très tard pour se réveiller !!! 

  • Et dans le même temps, nous français et notre Ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg, voulmait à toute force nationaliser les hauts fourneaux de Florange!! Heureusement, notre Premier Ministre, JM Ayrault, n'a pas voulu suivre ses conseils et a préféré écouter Monsieur Mittal, que son Ministre insultait en même temps, et trouver un compromis acceptable avec lui. A t il été pourtant critiqué dans les médias pour cette décision de simple bon sens ! C'est à croire qu'outre Montebourg, les journalistes économiques ou industriels (s'il en existe) ne sont pas surchargé de bon sens. Aurait il suivi les recommendations de Montebourg que nous aurions sur les bras un aciérie et des hgauts fourneaux en redémarrage qui perdraient de l'argent tous les jours et dont on ne verrait pas comment en redresser la rentabilité. Merci Monsieur Ayrault et un énorme Bonnet d'âne à Monsieur Montebourg!