Vous n'avez peut être pas entendu parler dans nos médias du contrat qui vient de se signer en Turquie, à l'occasion de la visite du nouveau  Premier Ministre japonais, Shinzo Abé. C'est pourtant l'industrie française qui en sera la bénéficiaire puisque c'est Areva qui en fournira, avec le japonais Mitsubishi Heavy Industries, les 4 réacteurs du contrat qui vient d'être signé et que c'est GDF Suez qui travaille à la définition des conditions techniques, règlementaires et financières du chantier au sein du consortium gagnant de l'appel d'offre, mené par les japonais Mitsubishi et Itohu.

C'est sans doute parce que ce contrat s'inscrit dans le cadre d'un accord de coopération nucléaire entre le Japon et la Turquie, dont la signature est la raison du passage de Shinzo Abé à Ankara, que nos médias et nos gouvernants se sont largement tus sur ce qui est portant une grande victoire technique et commerciale pour le camp français. Il s'agit quand même de la vente de quatre réacteurs par Aréva, les premiers depuis celle des deux EPR de Chine en 2006, et d"un contrat à 15 milliards d'euros pour le consortium nippo-français! En d'autre temps ou aurait eu droit à la présence d'un officiel français à Ankara et à un grand cocoricotage médiatique pour assister à la signature d'un tel accord.

Il est vrai qu'il aurait été difficile d'introduire un tel représentant dans la cérémonie de signature alors que nous sommes devenus des "mous" du nucléaire et que politiquement nous sommes devenus indésirables depuis la reconnaissance du génocide arménien de 2001 et les tentatives du parti socialiste à l'Assemblée Nationale d'en pénaliser la négation en 2006.

Il y a une autre raison à ce mutisme médiatico-politique, c'est que les gagnants n'ont pas été ceux qu'auraient souhaité le pouvoir politique. A savoir EDF et le fameux EPR qui étaient d'ailleurs candidats à cet appel d'offre mais avaient été écartés rapidement. Il s'agit au contraire d'un réacteur de plus faible puissance,1100MW contre 1650 pour l'EPR, l'Atméa développé conjointement par Mitsubushi et Areva depuis 2007 et dont ce sera la première vente au monde !

Quant à GDF Suez, curieusement, il n'est sans doute pas considéré par les autorités françaises comme un exploitant sérieux au même titre qu'EDF puisqu'à chacune de ses tentatives pour se développer dans la production électrique sur le territoire français, il a subi telle ou telle rebuffade, au point que le groupe a définitivement compris que son déploiement devait se faire à l'International où il engrange d'ailleurs de nombreux succès. GDF Suez avait d'ailleurs posé une candidature officielle pour installer une centrale avec des réacteurs Atméa dans la vallée du Rhône qui avait été balayé d'un revers de main.Comprenne qui pourra!

La dite centrale sera installée au nord de la Turquie sur la Mer noire dans la presqu'ile de Sinop et aura une puissance globale de 4500 MW, une fois les quatre réacteurs installés soit vers 2027-2028, les deux premiers étant eux prévus l'être vers 2023-2024. Ils auront une durée de vie prévue dès leur construction de 60 ans alors qu'en France la philosophie est de construire les réacteurs sans durée ferme de fonctionnement prévue initialement et d'en allonger la durée de vie au fils des inspections décénales en y faisant des améliorations successives.Une autre optique dont on peut observer l'application à Fessenheim avec la construction d'un radier plus important et d'un "cendrier" pour en permettre d'étendre la durée de vie.Une subtilité conceptuelle hors de portée de nos médias, voire de nos politiques!

Ceci dit la signature obtenue n'est pas un acte d'achat définitif, mais une autorisation à poursuivre les discussions dans un processus de négociations exclusives. il reste en effet énormément de détails à discuter, dont le financement d'un coté et ..le prix de rachat de l'électricité produite par la centrale. Mais entre gens de bonne compagnie décidés à s'entendre, il n'est pas de différents que l'on ne puisse resoudre.

Bon courage à tous pour ces discussions et un Grand Bravo à cette alliance nippo-française ! Et dommage qu'il n'ait pas été fait davantage mention de cette grande vistoite technique et commerciale dans nos médias !