kIls vont cette semaine aux personnes, sociétés ou organismes suivants:

ScRijksmuseum

  • A l'architecte français Jean Michel Wilmotte, pour son travail extraordinaire au RisjkMuséum d'Amsterdam, le plus grand musée d'Amsterdam connu particulièrement pour les tableaux de l'age d'or de la peinture hollandaise qu'il abritait, dont le Rembrandt très connu, La Ronde de nuit, et La Laitière de Vermeer. Ce musée qui datait du XVIII ème siècle était en réfection depuis 10 ans et Jean Michel Wilmotte en était l'architecte intérieur(l'Architecte extérieur était le cabinet Sevillan Cruz et Ortiz) et le muséographe de l'opération.
  • Un musée de 80 salles et plus de 800 oeuvres parfaitement mises en valeur sur les trois gris de JM Wilmotte et grace à des vitrines quasiment invisibles spécialement conçues pour moderniser la présentation ancienne et traditionnelle des oeuvres.Ouverture le 13 avril. L'amélioration attendue de cette réfection majeure du mùsée en est un doublement de sa fréquentation, qui est prévue passer du million de visiteurs/an à 2 millions de visiteurs.
    Un Grand Bravo à Jean Michel Willmotte dont je viens d'apprendre qu'il va aménager sur la Cote d'Azur le premier magasin Ikea confié à un aménageur celèbre.

  • A la société Diam Bouchage, anciennement Sabaté, spécialisée dans la fourniture de bouchons en liège pour le haut de gamme du marché du bouchage qui a su développé avec le CEA de Pierrelatte un bouchon de liège sans "goût de bouchon", ce goût redoutable qui tue un grand vin acheté parfois fort cher. Ce gout est donné au vin par un des composants du liège, le TCA ou tri chloro anisole, qu'il faut donc extraire du liège pour rendre le bouchon inoffensif. Le procédé mis au point avec le CEA a consisté à plonger le liège dans une fluide supercritique ce qui permet d'en retirer cent cinquante molécules.
    Diam Bouchage a déposé 7 brevets sur son procédé mais seulement, maitrîse de coûts oblige, dans les seuls pays producteurs de vins ,soit une quarantaine. Bravo à Diam Bouchage

  • A la société verrière française Saverglass, spécialisée dans les bouteilles haut de gamme et le flaconnage de luxe, crée il y a 116 ans à Feuqières dans l'Oise et toujours vaillante, qui vient d'inaugurer une verrerie nouvelle d'une capacité de 150 millions de bouteille dans les Emirats Arabes, à Ras al-Khaimah, à une centaine de kilomètres de Dubai. Une première implantation extérieure à la France pour cette société qui doit lui permettre d'être compétitive pour attaquer le marché des contenants pour les vins d'Australie, de Nouvelle Zelande, d'Afrique du Sud et de Californie et de passer la barre des 400 millions d'euros de chiffre d'affaire annuel. Les avantages de cette implantation nouvelle?Pas de risque de change car Dubai est en zone Dollar.Des coûts salariaux très modérés, un coût du gaz qui alimentent les fours très raisonnable, un coût de construction de la verrerie inférieur de 40 pct à celui de la verrerie similaire en France et l'accès au port maritime de Dubai connecté au monde entier. Un inconvénient néanmoins, on n'y trouve pas du sable de la qualité voulue ! Bien joué Saverglass

  • A la société Véolia qui vient de remporter le contrat du siècle dans son domaine au Qeensland en Australie pour gérer les trois usines de traitement d'eau qui doivent purifier les 200 000 m3/jour d'eau utilisée pour extraire des gaz de schiste et de charbon du bassin du Surat qui seront ensuite liquéfiés dans une usine de liquéfaction située à plus de 500 kilometres sur l'ile de Curtis avant d'envoyer ce gaz liquefié partout en Asie du Sud Est. C'est le plus grand projet au monde d'extraction de gaz, de liquéfaction et de commercialisation de gaz liquéfié géré par l'australien Qeensland Gas Company, filiale de British Gas,qui a couté de l'ordre de 15 milliards de dollars qui est en cours de démarrage. Véolia y participera donc pour la France pour 20 ans en y dépolluant l'eau utilisée pour l'extraction du gaz. Une eau qui proviendra de pas moins de 6000 puits créusés à cette occasion.Un Grand Bravo pour cette réussite        

Pour finir un Bonnet d'âne à...

  • Notre Ministre de l'Intérieur dont les services n'ont pas su maitriser les bandes organiséees de pickpockets en provenance de Serbie, de Roumanie ou d'Italie qui ont pu pendant des semaines assaillir les touristes qui se pressaient à l'entrée du Louvre et les détrousser. Quelle image donnons nous à ces touristes et aux pays d'où ils proviennent?
    Il a fallu attendre que les gardiens et employés se mettent en grève pour que les pouvoirs publics se décident à intervenir de manière plus agressive. J'apprécie habituellement sa manière de réagir aux évènements. Par contre ,dans ce cas en l'occurrence, il me semble que les forces de police auraient pu se manifester bien plus tôt...