• Vous vous êtes peut être demandé comment l'état chypriote et ses banques dont vous n'aviez jamais entendu parlé auparavant a pu du jour au lendemain flirter avec la faillite? Sachez que quand l'Union Européenne a décidé il y a un an d'éffacer la dette grecque, cela voulait dire que les autres états de la zone euro acceptaient de passer à pertes et profits les obligation gecques qu'eux ou leurs banques détenaient.
    Seulement dans le cas de Chypre, peuplée de grecs et très exposée à la situation grecque, la perte de 4 à 5 milliards d'euros a été en pourcentage infiniment plus sévère que les pertes encourues par les autres pays de la zone euro. Rajoutez y une forte implication de son système bancaire dans des prêts à la population grecque qui sont soudain devenus sujets à défaillances de remboursement et vous comprendrez que la solidité des banques chypriotes soit soudain devenu douteuse. La situation de Chypre est en fait une dégat collatéral de la situation grecque. On auarit peut être pu s'en apercevoir plus tôt!!
    Autre élement de cette catastrophe,c'est une sorte de Mélenchon chypriote qui dirigeait le gouvernement de l'ïle jusqu'aux élections de février. Que croyez vous qu'il appliquât à l'époque comme politique. Laisser filer les dépenses du secteur public. Voila au moins un exemple dans la vraie vie des résultats d'une telle politique
      
  • L'Etat français vendrait il,- déjà-, ses bijoux de familles? C'est ce que l'on pourrait penser à l'annonce de la vente d'une partie, 3,12pct, de sa participation dans la société de construction de réacteurs d"avions Safran, anciennement Snecma, pour 448,5 millions d'euros. Je vous en laisse seuls juges...

  • Notre language devient de plus en plus "anglosaxonnisé". Voici quelque locutions nouvelles dont vous ne comprenez pas necessairement le sens et qui envahissent en particulier nos médias .
    Tout d'abord le "Bashing"dont une traduction française peut être "attaque par dénigrement" qui peut aller très loin jusqu'au lynchage, médiatique s'entend. En ce moment c'est le Hollande bashing auquel nous assistons et dans lequel se complaisent nos médias mais peu de temps avant c'etait le Depardieu bashing,voire en Grande Bretagne le French bashing. C'est se créer une tête de turc temporaire, ou mettre quelqu'un au pilori, ou encoire vouer quelqu'un aux gémonies. C'est basé sur la calomnie, l'exagération et la medisance avec parfois un fond de verité. C'est volontaire, méchant, violent et souvent coordonné, avec au fond une pointe de racisme. Une attitude pas très sympathique ni honnète dans laquelle les gens qui ont de l'esprit ou de la repartie peuvent briller.

    ScFordEcoboost


    Autre mot anglosaxon d'origine aurtomobile que l'on utilise régulièrement en ce moment, le Downsizing , c'est à dire la diminution en taille pour un moteur, en effectifs pour une force de vente ou une société, c'est l'art de faire autant avec moins, more through less en anglais. Une technique que malheureusement, les services de l'Etat ne connaissent pas ou non jamais réussi à appliquer. Pour revenir à son exemple le plus parlant, l'automobile c'est remplacer votre moteur à quatre cylindres de 2 L de cylindrée et 150 CV par un tricylindre de 1,5 L de cylindrée et toujours 150 CV. Avantage, c'est plus petit, plus léger et ca consomme moins.En voiçi une exemple ci contre avec le bloc moteur du Ford Ecoboost en train de prendre l'avion dans une valise de taille avion.
  • Dernier mot pour aujourd'hui "l'Evergreening" ou le maintien toujours vert. Une pratique commerciale japonaise de renouvellement de contrats existants en les ajustants aux réalités du moment, sans changer de fournisseur. Un qualificatif que l'on applique parfois aussi à l'industrie pharmaceutique qui essaye ansi de renouveler un médicament dont les brevets sont en fin de course et va se trouver confronté à la concurrence des génériques en rajoutant un peu de poudre de perlimpinpin et en nous faisant croire que c'est mieux que le produit originel. C'est ce qu'essayait de faire Novartis en Inde pour son anticancéreux Glivec et qui n'a pas réussi après 7 ans de bataille judiciaire.
     
  • Encore une victime potentielle de l'Internet qui tue l'écrit et le papier au profit de l'ecran. Un fabricant, français mais appartenant à un groupe chinois qui fabriquait...des rotatives offset pour l'impression des journaux et ce que l'on appellait l'imprimerie de labeur. La société s'appelle Goss France, filiale de Goss US, est implantée à Nantes et à Montataire et a équipé les journaux du monde entier. Elle appartient désormais,via sa maison mère, à la Shanghai Elkectric Corporation et va très probablement être mise prochainement en redressement judiciaire. Elle emploie 110 personnes à Nantes et 320 à Montataire. Le coup de grace semble lui avoir été porté par l'achat récent de rotatives allemandes par le journal régional Ouest France. Transmis à Monsieur Montebourg, notre réindustrialiseur officiel.

  • Il fut un temps  où la France et la Grande Bretagne étaient tous deux des producteurs importants de voitures. Jusqu'à ce que l'indusrtrie automobile britannique périclite et disparaisse quasi complètement de la scène automobile, remplacée petit à petit par l'implantation d'usines japonaises popru alimenter le marché européen avec les modèles de ces marques. Nissan , Honda, Ford , Toyota, Mini et Jaguar sont les marques fabriquées sur le sol britannique.
    Petit à petit la situation s'est retournée avec de moins en moins de voitures produites sur le sol français et de plus en plus sur le sol britannique. En 2012 ce sont 1,46 millions de voitures qui y ont été produites contre 1,9 millions en France et ...5,3 En Allemagne.En se projetant vers l'avenir, ce sont maintenant 2,2 millions de véhicules qui sont prévus être produit par nos amis britanniques en 2016 alors que l'on ne voit guère de croissance de la production française sur le sol national au delà des 2 millions de véhicules...