Après la scandaleuse affaire Cahuzac, voiçi que nous apprenons aujourd'hui que le trésorier de la campagne de François Hollande, un nommé J.J Augier, copain de promo de Hollande à l'Ena, était actionnaire de deux sociétés dont le siège est aux Iles Caïmans, un paradis fiscal dont François Hollande avait promis de nous débarrasser.

Le nommé J.J Augier,interviewé, a affirmé de rien comprendre à cette polémique, n'avoir rien fait d'illégal et que les deux sociétés caïmanaises dont on parlait n'avait rien à voir avec la campagne de Françoids Hollande. Il ne nous a pas dit, par contre, pourquoi il les avaient crées aux Iles Caîman, sauf à nous dire que c'étaient, bien sur, les autres actionnaires qui l'avaient voulu ainsi.

Je vais vous expliquer comment ca fonctionne. Supposons que vous ayez une société qui vende, des livres par exemple, sur le marché français. Le bénéfice que fera la société, entre le prix d'achat de ces livres, où qu'ils soient achetés dans le monde, et leur prix de vente diminués des frais de commercialisation sera taxé au titre de l'impôt sur les sociétés en France à 33 pct.

Aux Iles Caïmans ou dans les autres paradis fiscaux, le taux de l'impot sur les sociétés est nul, zéro! Supposons que vous montiez une société aux Iles Caïmans que vous chargez des achats de livres que vous faites d'ailleurs livrer directement dans les magasins de votre filiale française. C'est vous qui fixerez le prix de vente,- ou de transfert-, entre la filiale "acheteuse" ,celle des Iles Caïmans, et la filiale "vendeuse", la filiale française. Vous le ferez de manière à minimiser au maximum le bénéfice fait en France, sur lequel vous paieriez 33 cpt d'impot sur les sociétés et à maximiser celui fait aux Iles Caïmans sur lequel vous ne paierez aucun impot sur les sociétés.

C'est aussi simple que ça (sur le principe du moins). Vous avez gagné 33 cpt d'impôt sur les sociétés et la France en a perdu autant.

Sur le fond, comme dit Monsieur Augier, il,- ou ses sociétés et ses coactionnaires-, n'ont rien fait d'illégal. Il faut bien également que des petites îles sans aucune ressource et leur population puissent vivre de quelque chose.Pensez à Chypre par exemple!

Rien à dire donc sur le plan légal. Sur le plan moral, néanmoins, Monsieur Augier, qui fait campagne pour gagner une présidence à François Hollande n'est pas sans ignorer qu'en investissant son argent et celui de ses amis aux Iles Caîmans, il prive son pays des revenus fiscaux auquel il aurait pu prétendre. Et il les met dans sa poche d'actionnaire! Ce n'est pas aussi grave que les évasions fiscales de Cahuzac, mais pour moi, ça reste inadmissible pour un homme politique !!!

NB Apparemment les sociétés n'opéraient pas en France mais en Chine ou ailleurs dans ce cas il aurait, très légalement, rapatrié le benefice de sa société de Chine aux Iles Caiman. Quant à l'argent des dividendes,il serait bien allé dans sa poche...aux Iles Caïmans 

NB Pour que ce système fonctionne il faut avoir des "produits" qui transitent des Iles Caïmans en France. Ca ne fonctionne pas pour des ventes de services. Monsieur Cahuzac n'aurait donc pas pu le faire,lui.