C'est AutoPlus, le journal de l'automobile hebdomadaire bien connu, qui vient de nous annoncer, plutôt discrètement, que l'appel d'offre lancé par les Pouvoirs Publics pour renouveler la flotte de véhicules de la Police Nationale avait été gagné par Ford qui va ainsi fournir à notre Police 1400 véhicules de type Ford Focus et C Max pour remplacer les Renault Méganes et Scenic vieillisantes de nos forces de polices.

Quant aux Citroën des cadres de la Police elles seront remplacées par...des Volkswagen Passat !

Dans le même temps notre Ministre du Redressement Productif, l'ineffable Montebourg insulte les dirigeants de PSA et de Renault en leur reprochant de vouloir fermer telle ou telle usine pour cause de manque de compétitivité de leurs chaines de fabrications.

Pourtant, les procédures européennes et françaises obligent notre administration depuis déjà quelques années à s'approvisionner obligatoirement  après émissions d'appel d'offre dans des conditions strictes pour assurer une concurrence honnète entre les fournisseurs européens,-et non plus français-, de l'Etat. La victoire dans ces appels d'offre de constructeurs étrangers est donc tout à fait normale et confirme s'il en était besoin que notre industrie a de graves problèmes de compétitivité, comme l'affirme depuis longtemps les organisations patronales. Même le gouvernement a fini par l'admettre en mettant sur pied un programme de soutien à cette industrie qui ne produira malheureusement ses premiers effets qu'en 2014.

Par contre coté réduction des dépenses de l'état et de ses services, qui sont payées in fine par l'industrie et pénalisent le prix de revient des produits français,nous ne voyons toujours rien venir, à l'exception de nouvelles idées de dépenses plus ou moins sociales. Nous pouvons même nous payer le luxe d'une guerre lointaine.

Et que l'on ne vienne pas nous dire dans ce cas là que c'est à cause des très faibles salaires des ouvriers chinois que nos industriels ont perdu ces marchés administratifs. Les Ford proviendront d'Allemagne ou de Belgique et les Volkswagen d'Allemagne.Nous n'avons même pas l'excuse qu'elle soient fabriquées en Tchéquie, Slovaquie ou Roumanie.

Et maintenant, Monsieur Montebourg, vous faites quoi pour défendre nos usines françaises? Vous appellez le nouveau leader de la CFDT pour vous aider à insulter ces salauds de patrons?