Notre nouveau Président et toute son équipe, n'arrètent pas de nous dire qu"'il le fait parce qu'il l'avait promis"  ou encore que" ça faisait partie de son programme sur lequel nous l'avons élu" ou d'autres variantes sur le même thème.

Vous avez donc bien compris maintenant qu'en votant pour lui plutôt que pour son concurrent, vous avez voté pour soixante propositions que vous n'aviez probablement pas lues et que vous auriez de la peine à retrouver si d'aventure vous vouliez vérifier de quoi elles parlent. C'est ainsi qu'en votant pour un candidat, il semble que nous votions désormais pour un fatras de propositions qui peuvent aller jusqu'à 110 textes comme ce fut le cas avec le candidat Mitterrand. Des propositions dont il ne me semble pas,d'ailleurs, que les textes soient disponibles dans les bureaux de votes.

A ma connaissance ce n'est pas ce que dit la Constitution qui nous demande de voter pour un homme... plutôt qu'un autre et c'est tout. Il me semble donc que quand l'heureux élu ou ses adeptes.nous rappellent sans cesse qu'il va faire voter telle disposition de loi parce qu'il nous l'avait proposée et que ayant voté pour lui, nous avons voté pour elle, il extrapole largement les droits que lui ont donné le peuple en l'élisant. Et quand ses ministres nient le besoin d'un référendum parce que nous avons déjà voté ces dispositions de loi lors des deux tours des présidentielles, ils interprètent très librement la constitution.

On peut élire le meilleur de deux candidats à la Présidence sans être d'accord avec la totalité de ses propositions.

Si donc on veut nous faire voter à l'avenir sur un candidat et sur un bouquet de propositions, il va falloir nous demander de voter à la fois pour un homme  et nous faire cocher dans ces propositions celles qui nous plaisent ou ne nous plaisent pas. Bonjour le dépouillement du vote ! 

NB Notre ancien Président avait lui aussi pris la manie de faire souvent référence à ses promesses de campagne...