Scanappart

France Domaine, l'organisme gouvernemental qui vend les biens immobiliers de l'Etat, met régulièrement des annonces dans la presse pour vendre tel ou tel bien immobilier dont il n'a plus l'emploi. C'est un résultat de la RGPP,parait il, ou du plan de remis à plat des biens de l'Etat qui avait été décidé en même temps( F Copé??).

Voiçi un exemple récent ci contre d'une de ses ventes. Un appartement avec vue exceptionnelle sur la tour Eiffel et sur l'Hotel des Invalides situé rue de Constantine dans le VIIème arrondissement

148 m2, six pièces dont 3 chambres dans un immeuble de grand standing datant de 1957. Salle de Bain, Salle d'eau, dressing, buanderie, cuisine et deux caves et deux parkings.

Mise à prix 3 millions d'euros ce quei veut dire qu'il se vendra dans les 6 millions

La question que je pose, c'est qui dans la République pouvait bien habiter un appartement de cette classe et qui donc le méritait? Nos Présidents divers, de la République, de l'Assemblée Nationale ou du Sénat, le Premier Ministre et sans doute quelques autres hautes fonctions bénéficient d'hotels qui vont encore bien au delà en luxe et qualité de l'emplacement que celui çi. C'est parce que ces lieux sont utilisés pour des réceptions de haut niveau au nom de la République.

Ce n'est sans doute pas le cas de celui çi. Ce ne peut pas être un vulgaire ministre qui n'a pas de telle réceptions à gérer. Nul doute qu'il existe des lieux de haut niveau dans la capitale et le patrimoine de l'Etat pour ce type de réception avec apparat, personnel, restauration voire gardes républicain appropriés.

Alors qui donc? Le mystère restera entier et vous ne saurez jamais qui a pu vivre, combien de temps et à quel loyer dans un tel appartement?Peut être même le bénéficiaire le déclarait il comme avantage en nature et payait il des impots dessus?  Une preuve de plus s'il en était besoin de l'incorrigible appétence de nos dirigeants pour l'apparat et le luxe. Une crainte également que de ce fait là, il soit très difficile à ces messieurs dames de redescendre en gamme comme le justifierait la situation financière du pays.

Peut être le Ministre des Finances pourrait il rendre publiques les procédures qui régissent les droits à logement, voiture de services, chauffeurs, personnel de maison auxquels notre personnel politique a droit en fonction de son poste. Comme dans toute société privé dans lesquellles c'est le rôle des Ressources humaines de gérer ce genre de procédures? Chiche!

Et dans la foulée on pourrait peut être dans un grand élan républicain médiatisé...les revoir à la baisse!