Ils vont cette semaine aux personnes, sociétés ou organismes suivants:

  • A deux chercheuses en mathématiques françaises, l'une franco-indienne et chercheuse au CNRS à Orsay,Nalini Anantharaman, l'autre, Sylvia Serfaty en cours de thèse et professeur à Paris VI,dont les travaux en mathématiques appliquées à la physique, viennent d'être distingués à l'occasion du Congrès International de Physique Mathématique par l'attribution du Prix Henri Poincaré, une récompense internationale distribuée tous les trois ans depuis 1997 à des scientifiques pour l'ensemble de leurs travaux en mathématique appliquée à la physique.
    La France est reconnue pour son école mathématique, une discipline en principe très théorique, qui lui a valu des "medailles Fields",la plus haute récompense dans ce domaine. Elle l'est également pour l'application de ces théories mathématiques à des activités concrètes comme celle du trading et de la maîtrise des risques financiers. Cette fois c'est pour leur application à la physique dans un domaine qui ne vous dira surement rien, les équations aux dérivés partielles et la théorie des systèmes dynamiques qu'elles ont été reconnues. Un Grand Bravo de ma part à toutes les deux.
  • A différentes entreprises françaises qui ont pris part aux Jeux Olympiques de Londres par leurs fournitures de matériel de sport ou de matériaux pour les installations construites à cette occasion: Les voiçi
                  - la société Rhône-Alpîne, Ferrari, producteur de baches techniques en matériau composite dans ses usines de La Tour du Pin qui a réussi à fournir à peu près 80 pct de toutes les toiles flexibles en composite pour les bardages et toitures des installations des Jeux., que ce soit le vélodrome, le stade,d'athlétisme ou le centre nautique.La grande force de Ferrari pour obtenir de tels marchés provenait de ses années de collecte de baches PVC de récupération pour les recycler en baches neuves en association avec le chimiste Solvay.Or le cahier des charges des matéraux pour les JO était particulièrement exigeant sur le respect de l'environnement et la recyclabilité des matériaux utilisés.15 ans d'expérience dans ce domaine lui ont permis de remporter ces marchés. Un pas en avant considérable pour accroitre de manière considérable le pourcentage de ses ventes à l'exportation.Bravo Ferrari !
                  - la société Abéo et sa filiale d'équipements sportifs Gymnova, implantés en Haute Saône,qui avait obtenu la fourniture exclusive des 4000 m2 de tapis et des agrès des plateaux de Gymnastique,de Judo, d'Escrime et de Taekwondo. Une expérience qui lui a permis de se faire connaître de pays à tradition gymnique, comme la Chine ou la Russie,Le groupe, qui emploie 500 personnes,est implanté à Rioz en Haute Saône mais possède aussi une usine pour ses équipements gymniques à Balmay dans l'Ain  et est également connue pour ses murs d'escalade. On lui souhaite que cette participation, en développant fortement sa notoriété, lui permette de développer ses ventes en particulier à l'exporrtation. Bravo à Abéo et à Gymnova
                  - à la PME de Biot dans les Alpes Maritimes, Laporte Ball-Trap, qui participait pour la septième fois aux Jeux Olympiques comme fournisseur exclusif des matériels de ce sport soit 51 lanceurs et 200 000 cibles tous fabriqués en France à Biot et à Formerie dans l'Oise. Pour la première fois, Laporte Ball-Trap a pu traiter directement avec le Comité d'Organisation des Jeux et pas en sous traitance avec le sponsor des épreuves ce qui lui procurera une antériorité et une notoriété supplementaire quand il faudra négocier les fourniturres pour les jeux de Rio.La nouveauté présentée lors de ces jeux, des cibles chargéees de poudres fluorescentes facilitant l'arbitrage y a fait un tabac en tous cas. Bravo à Laporte Ball-Trap !
  • VuittonShangai

    A Louis Vuitton pour son  nouveau magasin ci contre, sur le Bund, la grande avenue de Shangai en Chine qui est venu marquer ainsi ses vingt ans de présence dans l'empire du milieu.

    Il est situé dans un mall dédié au luxe et crée il y a 11 ans par un promoteur Hongkongais, le Plaza 66.Louis Vuitton a une forte antériorité dans l'apport de son art du voyage en Chine puisque dejà il y a 105 ans, la marque fournissait les bagages de l'expédition Paris-Pekin et qu'en 1931 c'est la Croisière Jaune de Citroën qu'elle équipait pour traverser le désert de Gobi.

    Pour l'occasion de cette inauguration, Louis Vuitton avait décidé de reproduire le défilé Automne Hiver de la marque à 10 000km de son point de départ, comme un présent que l'on apporte en signe de respect.

    La marque s'était également offerte la une du Shangai Daily et celle du China Daily sur lesquelles on pouvait voir le train à vapeur aux couleurs de la marque fendre un paysage de rizières.
    Louis Vuitton a l'ambition d'apporter un nouveau degré de sophistication et d'élégance à ses client(e)s pour se distinguer de la concurrence par exemple un mettant en place, unn "Appartement" très privé sur un étage entier dans lequel les clients pourront voir et apprécier les dernières modèles de la marque en toute tranquilité et dans un environnement très privé.

    Un Grand Bravo donc à Louis Vuitton pour ce nouvel établissement, cet anniversaire réussi et tous nos voeux de réussite pour la poursuite de son enracinement dans l'Empire du Milieu