Les élections sont aussi une affaire de gros sous. Car tous les partis politiques vivent de subventions publiques que curieusement ppur une période de vaches maigres, personne n'a proposé de réduire

Scan02

Ces subventions sont calculées sur la base des résultats aux législatives,en nombre de voix expriméees au 1er tour et en nombre d'élus.Au taux de 168 000 euros par an pour chaque 100 000 voix exprimées et de 42 200 euros par an et par député élu, toutes sommes versées à leur parti.Le nombre de députés ayant augmenté de 89 sièges supplementaires le gateau à se partager avait du être aussi augmenté, pensez donc.

Ce système de subvention se traduit par des swings considérables dans les sommes allouées comme on peut le voir ci contre entre les élections de 2007 et celles de 2012. Le Parti Socialiste et les radicaux qui lui étaient rattachés ont été les grands gagnants avec 7 Millions d'euros de plus.

Autre grand gagnant, le FN qui va toucher 6 millions d'euros contre 1,8 en 2007. Encore leur gain a t il été limité par leur faible succès en nombre de sièges de députés.

Les Verts malgré un score moins bon qu'attendu doublent leur gains en passant de 1,8 à 3,5 millions d'euros.Voila qui va leur permettre de compenser pour l'absence de remboursement des frais de campagne présidentielle cette fois, du fait du score lamentable de leur candidate Eva Joly. Un choix qui leur aura couté cher.

Le Front de Gauche y gagne aussi mais modèrement du fait de leur nombre d'élus inférieur au score attendu, avec 4,3 millions d'Euros contre 3,7 en 2007  

Coté perdants, l'UMP y laisse des plumes à hauteur de 13 millions d'euros sans compter qu'ils vont devoir payer une pénalité supplémentaire de 4 millions d'euros pour ne oas avoir respecté la nouvelle loi sur la parité Hommes/femmes. Il passe ainsi à la seconde place en subventions reçues deriière le parti socialiste avec 25,5 millions d'euros contre 30 au PS.

Enfin autre gros perdant le Modem de François Bayrou qui passe de la troisième à la dernière place des partis en subventons récues avec un montant divisé par trois à seulement 1,6 Millions d'euros.