Vous n'avez sans doute pas remarqué l'entrefilet paru dans vos journaux sur la création d'un mega complexe pétrochimique en Arabie Séoudite. Il est pourtant plus important pour l'avenir de notre continent que les états d'ames politiciens ou les démélés judiciaires de DSK!

Après le raffinage,en effet, qui se transporte de plus en plus dans les pays producteurs de pétrole (Total en Arabie Séoudite), c'est au tour de la chimie de suivre le même chemin. Ca tombe bien on n'en veut plus dans nos pays surprotégés qui ignorent que nous ne sommes tous,après tout, qu'un assemblage de produits chimiques! Y compris H2O, l'eau, qui à ma connaissance est l'élément chimique fondateur de notre monde.

Je fais allusion à la Joint Venture baptisée Sadara par ses pères fondateurs, le chimiste américain Dow Chemical et la compagnie pétrolière Saudi Aramco. Ils vont investir ensembles au sein de cette société nouvelle 20 milliards de dollars pour construire et exploiter dans l'est de l'Arabie séoudite "un complexe chimique d'échelle mondiale" dont la construction va débuter tout de suite pour mise en exploitation mi 2015.Il comportera 26 unités de production diverses, devrait générer un chiffre d'affaire de 10 milliards de dollars et créer quelques milliers d'emplois.

"Beaucoup des produits qui y seront fabriqués le seront pour la première fois en Arabie Séoudite", a en dit le PDG de Saudi Aramco,Khalid al-Falih.

Voila qui va condamner à terme pas mal de steamcrakers installés dans les raffineries du monde développé comme à Feyzin, Fos, Gonfreville etc.Après la Chine qui est devenu l'usine du monde, l'Arabie Séoudite est en train de se transformer en raffinerie du monde. Il parait que 2011 est l'année de la chimie pour l'Unesco. les séoudiens l'ont visiblement bien compris.

Ceci dit entre le principe de précaution,le cout du CO2 émis qu'il va falloir payer dans le raffinage en Europe et le cout du travail,notre chimie était à la merci d'un investissement de ce type.Il ne va pas falloir pleurer le jour ou Total ou Lyondell basell fermeront Feyzin ou Fos. C'était écrit dans notre comportement collectif et médiatique  .