Peut être ne connaissez vous pas bien la DCNS? Ce sigle peut connu veut dire Direction de la Construction Navale , des Systèmes et des Services. C'est l'organisme d'état qui regroupe nos arsenaux militaires et toutes les fabrications et services offerts à la marine nationale et aux marines étrangères. On la trouve dans tous nos grand ports militaires, à Brest, à Toulon, à Cherbourg et elle a construit des bateaux de guerre prestigieux comme le porte avions Charles de Gaulle ou notre flotte de sous marin. Elle appartient toujours à 75 pct à l'état français mais Thalès désormais en possède les 25 pct restant après lui avoir cédé certaines de ses activités. Elle a des objectifs ambitieux puisqu'elle prévoit de doubler son chiffre d'affaire en dix ans en vendant à l'extérieur ses compéténces et tous les produits fabricables avec les moyens industriels lourds dont elle dispose .

Et comme elle a su fabriquer nos sous marins à propulsion nucléaire, il lui est venu à l'idée qu'elle pourrait utiliser cette technique et ce savoir faire pour développer des produits à vocation civile et utilisant des réacteurs nucléaire comme producteur d'energie.

Deux ans plus tard naquit Flexblue, une sorte de sous marin sans tête ni queue, qui comporte en son sein un réacteur nucléaire de faible puissance dérivé de celui de nos sous marins et qui fournit de l'électricité! Il fait 12 à 15 mètres de diamètre et une centaine de mètres de long et peut être déposé... à une centaine de mètres de profondeur, au fond de la mer. Il ne reste plus qu'à le raccorder par des cables sous marins aux installations à terre auxquelles il apporte son énergie sous forme d'électricité.A_117 Le voici ci contre à poste au fond de la mer avec sa cote de:maille protectrice

Qu'en dire et qu'en penser? Le premier qualificatif qui m'est venu est qu'il s'agissait d'une idée très originale et à laquelle je n'aurais sans doute jamais pensé moi même. Bravo donc à ceux qui ont inventé ce concept et Bonne chance pour faire progresser l'idée plus avant.

Il s'agit d'une mini centrale électrique nucléaire de 50 à 250MW soit de quoi alimenter une ville moyenne de 200 à 300 000 habitants du bord de mer. Et elles sont légions dans le monde.Le marché en a été estimé à 300 environs dans 68 pays

Pour les fabriquer, les chantiers navals peuvent les fabriquer à la chaine, en deux ans et sans génie civil. Sortie de l'arsenal, elle sera transporté par bateaux spécial jusqu'à l'endroit où elle sera déposée à poste fixe. Un processus infiniment plus simple et rapide que d'installer un EPR. Coté sécurité elle est à l'abri des catastrophes naturelles. elle sera refropidie naturellement par l'eau salée qui l'entoure et en cas de pépin style Tchernobyl, l'eau de la mer est, parait il,une barrière naturelle aux radiations.

La DCNS en est au stade de la validation du concept qui se fera avec EDF, Areva et le CEA. Que dire de plus? Que c''est une idée bluffante, que nul n'est certain qu'elle sera finalement acceptable mais qu' elle vaut le coup ,à mon sens, d'être poursuivie plus avant.Chapeau les marsouins.